Bonjour alors voila je suis vraiment bloquée sur ce sujet :
Le sujet est de décrire une situation identique de cohue et d'enthousiasme consumériste dans un grand magasin d'aujourd'hui, a tachant de rendre compte à la fois de l'architecture du lieu, de l'attitude des personnes et des objets qu'elles convoitent.
si quelqu'un pourrait me donner deux ou trois idees sa serait super gentil

2

Réponses

2013-11-10T15:54:30+01:00
Il faut vraiment que tu t'imagine avant d’écrire la scène dans ta tête, puis ensuite si ça peut t'aider tu te marque des mots clés ou même tu te fait un schéma puis ensuite tu te lance !! :)
Meilleure réponse !
2013-11-10T15:58:20+01:00
Bonjour !
J'imagine très bien la scène. Je ne sais pas si tu connais Au bonheur des dames, d'Emile Zola. Ton sujet me fait penser un peu au lundi où les nouveautés d'hiver arrivent.
Je n'ai pas vraiment d'idée pour la description de l'architecture, essaie de voir avec l'image que tu te fais dans la tête. Peut-être une architecture avec de nombreux détails sera la meilleure à décrire !
Ensuite, je ne sais pas si ton devoir doit être écrit à la première personne mais ça peut donner quelque chose comme:
"Nous entrions dans l'enseigne. Pour cette journée spéciale, toute la ville semblait s'être déplacée. Avec ma meilleure amie, nous avions beaucoup de mal à progresser. De grandes dames, richement vêtues nous poussaient sans même nous jeter un regard. Quand nous parvenions à notre rayon préféré, celui des chaussures, nous ne pouvions regarder les articles comme nous le faisions à notre habitude. Là encore, la foule poussait, nous entraînant dans une danse des moins agréable. Au dessus de nous, dans le vide, l'air qui nous manquait flottait doucement. Des grands lustres dorés pendaient à un plafond emplit de moulures. Je n'avais jamais fait attention à ses détails auparavant. Au moment où je voulu faire part de ma découverte à "prénom", je ne la trouvais plus. Prise de panique, j'essayais de rejoindre un banc, comme on en trouve parfois en bout de rayon. Je me hissais dessus, mais ne trouvais pas "prénom". Un homme, un peu rondouillard m'attrapa et me glissa sur ses épaules. Il se dirigeait vers un couloir où personne n'allait. Je le suppliais de me lâcher mais il ne m'écouta pas et nous fit monter un étage. Là-haut se cotoyaient (--> peut-être pas la bonne orthographe) de nombreux bureaux. Dans les pièces, des hommes et des femmes tapaient sur des machines. L'homme me laissa là. D'ici, je surplombais le magasin et je pouvais respirer. Seulement je n'avais pas retrouvé "prénom".........." c'est un début, une piste, à toi de voir, ensuite !
Bon après-midi !