Vous êtes adulte.vous revenez sur un lieu de votre enfance que vous n'aviez jamais revu.raconter ce que vous ressentez et les souvenirs que vous vous remémorez en faisant alterner votre regard d'adulte et votre regard d'enfant.

2
Je crois qu'il y a des gens, des mots, des endroits que nous n'oublierons jamais. J'ai le délicieux souvenir de cet être sublime errant dans ma mémoire. Pourtant les mots m'abandonnent et ce manque me tue. Je repense encore, toujours à ce banc au fond d'un jardin. Le banc n'était pas bien grand. […]
[…]Il n'y avait de place que pour deux. Pourtant je me souviens de ces moments passés sur ce bois frais et râpeux comme si je venais à l'instant de m'en lever. Les agréables journées des mois de mai et de juin. Puis le banc est parti, alors nous n'y sommes plus allés. J'étais un peu maussade et quand j'y repense, une certaine amertume et un certain regret me reviennent.
[…]Aujourd'hui le banc est là est j'ai les yeux qui s'affolent. La gourmandise au bout de ma langue je jubile en le voyant. Puis la mémoire revient et avec elle le passé. Les moments agréables et ceux qui l'étaient moins. Je ne vois plus personne, le jardin est vide. Seuls ce banc et moi sommes là à nous interroger. Puis j'entends des pas. Comment les oublier. Je ferme les yeux à quoi bon regarder ? Le sourire me déforme le visage tellement le bonheur m'emplie.

Réponses

2013-11-07T21:01:11+01:00
Je me souvient de cette endroit plein de verdure . cette endroit que les adultes ne voyait pas come moi et maintenant je c'est pourquoi! cetais un endroit ou les ruisseaux nourrisait les fleurs de leurs eau au gout de lys.c'est ici que j'avais tout mes secret ! mais quand ma mere venait mi reteouver c'etait bien souvent pour me gronder ! a oui il y a que un fois que l'on est parent que le peut comprendre leurs cimportement! j'aimerai temps retourner sur se lieu avant de tout finir....
trop bien !
MERCI
Oh dommage je ne peux plus formuler de réponses…
2013-11-07T21:06:55+01:00
Ha ! Ce bel endroit ! Avec ces milles couleurs de mon regard amoureux d'enfant...c'est bien vrai tout cela, maintenant, pour moi, ce n'est que de plante de d'arbre a perte de vue.
J'y venais, souvent, pour y trouver le calme. Ma mère elle, ne pensais qu'au danger des vipères, des scorpions, et encore bien des frayeurs ! Quand j'était petit, je ne me doutai de rien. Rien ne me faisait peur. Maintenant, cet endroit m'effraie presque. Mais j'ai encore ce regard; plein de tendresse. J'ai passer tellement de temps la bas, que j'aimerai avoir encore 13 ans. Le temps passe, mais les souvenirs reste...
j'aime;) haha ! je me donne des compliments;)