Bonsoir à tous,
Je suis en 2nde. J'aurai besoin d'aide sur un extrait d'une pièce de théâtre qui s'intitule Britannicus de Jean Racine.
BRITANNICUS - Jean Racine.

Ayant renoncé à Junie et feint d’accepter de laisser vivre Britannicus, dont il avait projeté la mort, Néron offre à son demi-frère un banquet de réconciliation. Mais celle-ci n’est qu’un leurre : Britannicus meurt, empoisonné sur l’ordre de l’empereur. Burrhus, le précepteur du jeune homme, vient faire à Agrippine le récit de cet assassinat.

BURRHUS - Ce dessein s'est conduit avec plus de mystère :
A peine l'empereur a vu venir son frère,
Il se lève, il l'embrasse, on se tait, et soudain
César prend le premier une coupe à la main :
«Pour achever ce jour sous de meilleurs auspices,
Ma main de cette coupe épanche les prémices,
Dit-il ; dieux, que j'appelle à cette effusion,
Venez favoriser notre réunion».
Par les mêmes serments Britannicus se lie.
La coupe dans ses mains par Narcisse est remplie ;
Mais ses lèvres à peine en ont touché les bords,
Le fer ne produit point de si puissants efforts,
Madame : la lumière à ses yeux est ravie ;
Il tombe sur son lit sans chaleur et sans vie.
Jugez combien ce coup frappe tous les esprits :
La moitié s'épouvante et sort avec des cris ;
Mais ceux qui de la cour ont un plus long usage
Sur les yeux de César composent leur visage.
Cependant sur son lit il demeure penché,
D'aucun étonnement il ne paraît touché :
«Ce mal dont vous craignez, dit-il, la violence
A souvent, sans péril, attaqué son enfance».
Narcisse veut en vain affecter quelque ennui,
Et sa perfide joie éclate malgré lui.
Pour moi, dût l'empereur, punir ma hardiesse,
D'une odieuse cour j'ai traversé la presse ;
Et j'allais, accablé de cet assassinat,
Pleurer Britannicus, César et tout l'Etat.
(Acte V, Scène 5)

Lexique:

dessein: l'assassinat de Britannicus.
prémices: Verse les premières grouttes de la coupe, en hommage aux dieux
effusion: Action de répandre
efforts: Effets
lit: Les Romains mangeaient, en effet, allongés
presse: la foule

Questions:

1) Faire une introduction.
2) A partir de l’observation des verbes (nature et sens) et des indicateurs de temps, identifiez la forme de discours à laquelle appartient le texte. A quelles occasions du déroulement d’une action théâtrale le dramaturge classique doit-il obligatoirement faire appel à cette forme de discours ?
Introduction: C'est un extrait d'une pièce de théâtre (Acte V,Scène 5) qui s'intitule '' Britannicus '' écrit par Jean Racine. Cette pièce de théâtre est une tragédie. Dans cette scène, Burrhus, le précepteur de Britannicus, vient raconter la scène de l'assassinat de Britannicus à Agrippine en faisant une tirade.2) Dans cet extrait, le temps utilisé est le présent de narration v.2 '' Il se lève, il l'embrasse, on se tait ''. Il y a du discours direct car le verbe introducteur, ici dans le texte le verbe '' dire '', est au présent: v.5 à v.7 '' Pour achever ce jour sous de meilleurs auspices, Ma main de cette coupe épanche les prémices, Dit-il. '' ; v.21 '' Ce mal dont vous craignez, dit-il ''.
Burrhus raconte cet assassinat dans un déroulement chronologique, et à relié par des conneceurs de temps: v.
Mais aussi, c'est un récit...
Lors d'une scène de bienséance, le dramaturge classique doit obligatoirement faire appel au récit. Le dramaturge respecte l'unité de lieu, ici dans cet extrait c'est la règle de bienséance. Cette règle implique qu'il n'y ait pas de violence sur scène, du sang mais à travers des discours.



PS: Voilà mon travail, je pense qu'il est incomplet. En seconde, en attend beaucoup plus que ça.
A un moment j'ai écrit '' Mais aussi, c'est un récit... '', je ne sais pas comment justifié.
Merci de m'aider pour compléter mon travail et de dire ce que vous en penser.

1

Réponses

2013-11-06T22:42:05+01:00
Au lieu de "Mais aussi, c'est un récit" mets plutôt, "mais c'est aussi un récit" ça passe mieux.