Bonjour j'ai besoin d'idées pour un sujet de rédaction!
Voici la consigne :


Imaginez que vous avez vécu, avec votre famille, une prise de décision importante pour votre avenir. Évoquez ce moment important de votre vie dans un récit récitrospectif au passé.
Votr récit sera mené à la 1ere personne au passé. Vous intégrez au récit un court dialogue centré sur la décision prise. Vous préciserez, les circonstances de l'action (époque, lieu...). Vous décrirez l'attitude des membres de votre famille et les sentiments qu'eux et vous avez alors ressentis. L'évaluation tiendra compte du respect du sujet de la qualité de la langue.

Si possible, vous pouvez me donner une idée pour le début de ma rédaction svp??
Je vous donnerai 5 pts pour celui qui aura la melleur idée! :)

2

Réponses

Meilleure réponse !
2013-11-05T19:27:52+01:00
Coucou,
Une petite idée:
Tu es vraiment intéressée par les études, tu veux réussir ta vie et tes parents t'annonce qu'il veule faire le tour du monde, tu dois prendre une décision: partir faire le tour du monde avec tes parents ou rester avec tes grands-parents jusqu'à la fin de tes études.
2013-11-05T21:51:23+01:00
Je suis âgée maintenant , mais je ne regrette rien , cela se passait  il y a fort longtemps, quand j'étais jeune.Oui le temps passe, à l'époque, mais quelle époque? Il y a 50 ans , non il y a 60 ans, et j'avais 20 ans .J'ai du prendre une décision importante pour mon avenir , voyageons ensemble  dans le passé , je vais vous raconter .

Je venais de terminer mes études de droit, deux ans de droit, je n'avais pas envie de continuer.Pendant les deux ans , l'été je travaillais à la banque d'Amérique près des champs Elysées,pour me faire un peu de l'argent de poche.
En été ,à la fac on a plus que 2 mois de congé.
 Je décidais donc de poser ma candidature  à la banque , où je travaillais avec plaisir  à l'accueil des clients en été et où je m'étais fait des amis.
Quelle joie, oui, je fus acceptée  ,mais quelle désillusion, dans un service différent pas de place à l'accueil, je me retrouvais dans les bureaux , devant un ordinateur en relation constante avec les Américains.Mais où était le contact avec les clients, les artistes en visite à Paris.Un mois passa, deux mois, trois mois , plus le temps passait, plus j'étais malheureuse, triste, le soir  dans ma chambre ,je pleurais, j'étais dans ce service avec les personnes que je considérais être  vieilles , 35, 40 ans, ils parlaient de leurs enfants, leurs maisons, leurs impots...................je pris une décision, je ne pouvais pas rester , j'étouffais, je souffrais.
Un soir à table j'annonçais ma décision à mes parents.

moi- même: je pense que je vais quitter la banque.

ma mère: que se passe t'il tu as un problème?

moi-même: je ne me sens pas bien là -bas, les journées sont longues, je m'ennuie, le travail ne m’intéresse pas.

mon père: je suppose que tu plaisantes .

moi-même: non

mon père:tu ne peux pas faire cela c'est impossible,tu ne te rends pas compte de la chance que tu as de travailler là_bas.

moi-même: si je m'en rends compte, mais tant pis, je ne suis pas heureuse, j'ai perdu ma joie de vivre, je veux la retrouver. Je ne vous l'ai pas dit mais je suis allée à Paris rue des Saints Pères,Je ne  suis inscrite pour demander un poste 
de surveillante dans un établissement  scolaire.

ma mère: surveillante?surveillante?

mon père : surveillante? mais enfin as-tu réalisé ? et le salaire?

moi-même: en effet pour le salaire, eh, bien je gagne le double à la banque.

mon père: et alors?

moi-même: alors , tu préfères une fille heureuse ou malheureuse?

Imaginez mon pauvre père, il ne répondit pas.Il se leva quitta la table et se réfugia dans sa chambre , anéanti .Lui si fière de sa fille, si content de dire:" elle travaille à la banque d'Amérique" un monde s'écoulait devant lui, devant ma mère aussi qui ne réalisait pas vraiment ,qui se demandait si ce n'était pas une blague. 
Elle me regarda, se leva et partie faire la vaisSelle.
Non, ce n' était pas une plaisanterie .J'étais mieux, je me sentais libérée, j'avais tout dit.Ma décision orienterait sûrement ma vie future, est-ce que je le regretterais je ne le savais pas, mais je ne voulais pas y réfléchir, mon but était partir m'enfuir.

A la banque ils n'ont pas compris non plus, et alors, maintenant je suis vieille et je ne regrette rien de cette prise de décision, surveillante j'ai passé un examen avec un mémoire et j'ai été CPE heureuse et épanouie auprès des petits et des grands.
J'avais pris la bonne décision.Et puis l'argent ne fait pas le bonheur.



Voilà , cette histoire,à toi de voir ce que tu veux changer,et ce que tu veux garder.