Réponses

Meilleure réponse !
2013-11-05T08:59:40+01:00
Introduction :
La conscience est chez l'homme, la perception de son existence dans le monde qui l'entoure et c'est aussi le sens moral, le jugement de valeur de ses propres actes qui le définisse. Le mot « conscience » vient du du latin conscientia composé du préfixe con- (« avec ») et scientia (« connaissance »). Il s'agit d'une prise de conscience sur la perception qu'à l'être sur ce qui l'entoure. On peut imaginer deux types de consciences : la conscience de soi qui est la capacité d'être conscient de son existence et de sa personnalité propre, et la conscience immédiate qui accompagne tous nos actes, nos perceptions, comme percevoir un objet, se rendre compte qu’un objet est devant nous, etc...
Comment l'être peut diriger cette conscience car elle est ressentie a plusieurs moments dans différents points de vue. La conscience se maîtrise-t-elle ? En sommes-nous conscients ? Nous oppresse t-elle ou au contraire nous ouvre t-elle l'esprit ? En fait, la conscience de soi rend-elle plus libre ?
Pour répondre à cette problématique, nous allons analyser l'accès à la conscience de soi puis nous parlerons de l'action libre qui permet à l'être de prendre conscience de soi-même. Pour finir nous étudierons la liberté dans l'inconnu.

La première question qu'un individu se pose est celle liée à son l'identité. Savoir se définir, s'identifier ou se situer permet d'authentifier un phénomène psychique que l'on assimile.
La première identification se fait par le biais des appuis scientifiques comme le code génétique. On est définit par rapport à des critères concrets. La conscience au proprement dit est différente car elle ne se base pas sur des phénomènes précis ou que l'on peut quantifier. Le bébé par exemple prend conscience qu'il existe entre 12 et 24 mois, notamment avec le miroir qui lui renvoie sa propre image. Cette étape survient lorsque l’enfant est mis face à un miroir, et porte la main jusqu’à son visage pour le toucher.
De nombreuses questions surviennent lorsque l'on tente de se définir scientifiquement, lorsque l'on veut démontrer ce qu'est réellement un individu. La seule matérialisation possible de ce dernier est le corps. Le corps ne pense pas, il est dirigé bien entendu par le cerveau, mais surtout par les choix de la personne, les envies, les pulsions et les désirs. Mais ce corps ne fait pas un tout, on l'associe aussi à l'âme. On en vient donc à se demander si l'être forme-t-il un tout ? puisqu'il est divisé en deux parties.



La  suite en messagerie perso