Réponses

2013-10-26T14:19:48+02:00
C'était l'automne, les arbres du parc rougissaient. Marc et Sophie s'étaient donné rendez-vous sous le grand châtaignier dont les bogues commençaient à tomber. L’après midi était tiède et Marc était arrivé le premier. Le casque de son MP3 sur les oreilles il chantonnait tout en guettant l'arrivée de Sophie. De loin elle s'avançait rapidement et quand il la vit, il quitta sa musique pour courir au devant d'elle.
Un baiser tendre pour se dire bonjour, ils se prirent par la main en se souriant. A ce moment, ils étaient seuls au monde.
Marc, qui pourtant d'habitude avare de paroles, la questionnait comme si le temps leur était compté. Elle, le pas léger, acquiesçait , souriait, et de temps à autre éclatait de rire. Elle avait un rire chantant comme un oiseau et cela plaisait à Marc qui stoppait la marche et la prenait dans se bras pour échanger avec elle un baiser. C'était leur première rencontre, mais ils avaient tant et tant  échangé de messages et de photos sur leur site internet qu'ils n'auraient  pas pu ne pas se reconnaître.
Mais malgré tout comme il était difficile de lier conversation de vive-voix, alors que sur leur site ils échangeaient des mots sans discontinuer des fois des heures entières.
Ils reprirent pourtant presque les mêmes questions comme s'ils ne se connaissaient pas du tout , comme si leur rencontre venait de naître sur cette allée bordée de châtaigniers. Sophie sous ses airs affranchis était de nature réservée, Marc lui, était sous le charme de la jeune-fille et semblait vouloir déjà nouer une amitié tendre et sincère. Si le temps ne leur était pas compté lorsqu'ils échangeaient sur internet là il fallait mettre un point à leur première rencontre se sachant l'un et l'autre attendu par leur famille. Marc proposa à Sophie de la raccompagner un bout de chemin vers chez elle et elle en fut ravie. Là, leur corps s'étaient rapprochés et il la tenait par les épaules tandis qu'elle doucement avait glissé son bras autour de la taille de Marc.
Un dernier baiser plus tendre que le premier fut échangé, des promesses de se revoir bientôt et de se retrouver sur le chat et lentement , presque à regret ils se séparèrent pour regagner l'un et l'autre la maison de leurs parents.