Un teste pour vous 2 question facile qui rapporte bien voici le texte:

Très vite , j'appris à me passer de la bouée . Il suffisait de gigoter les jambes et les bras et on obtenait quelque chose qui ressemblait à la nage d'un chiot . Comme c'était fatigant , je m'arrangeais pour rester là ou j'avais pied . Un jour il y'eut un prodige : j'entrai dans la mer , je me mis à marcher droit devant moi en direction de la Corée et constatai que le fond ne descendait plus.
Je marchai , je marchai - et soudain je tombai . Le banc de sable qui m'avait portée jusque là s'était affaissée . Je perdit pied . L'eau m'avala . J'essayai de gigoter les bras et les jambes pour revenir à la surface , mais chaque fois ma tête émergeait , une vague nouvelle me la replongeait sous les flots , tel un tortionnaire cherchant à me soutirer des aveux .
Je compris que j'étais en train de me noyer . Quand mes yeux sortaient de la mer , je voyais la plage qui me paraissait si loin , mes parents qui siestaient et des gens qui m'observaient sans bouger .

1) a quelle personne ce récit est-il fait ? justifiez en citant des mots de classe grammaticales différentes et en précisant ces classes grammaticales

2) quel age peut avoir le personnage ? relevez des indices dans le texte

1
1) Ce récit est fait à la première personne du singulier (« je » ), classes grammaticales : pronom personnel (« je ») et déterminant possessif (« ma »).
2) le personnage doit etre un enfant de bas age car il apprit a ne plus nager sans bouée mais cela reste difficile pour le moment, il dit qu’il est a la plage avec ses parents.

Réponses

  • Utilisateur Brainly
2013-10-24T08:00:38+02:00
A la première personne du singulier (je)
" j'appris(pronom+verbe°, les jambes(déterminant+nom), que le fond ne descendait plus(que=conjonction de coordination),pour revenir à la surface(pour, préposition subordonnée),fatiguant=adverbe.

Je pense que le personnage est un jeune enfant puiqu'il y a ses parents sur la plage, un enfant se passe de sa bouée vers 6 ans,lorqu'il dit "mes yeux sortainet de la mer"(c'est un langage infantile) tout comme "l'eau m'avala"