Bonjour, j 'ai un devoir de français à rendre et je ne comprends rien au texte, pourriez-vous m'aider à répondre aux questions et à m'expliquer le texte ? merci d'avance, help me !!!!!!!!!!!!!!!!!!
" Cette fois , c'est certain : je vole !
Personne ne prétendra le contraire . Il ne s'agit pas d'un vol en altitude , qui perdrait le sol de vue . Plutôt d'un vol en rase-mottes , se haussant a vingt centimètres - au maximun- au dessus de la terre .
Un pas , puis un autre ... Sans effort , je me suis élevé.
5. D'abord , je monte ; ensuite , je plane . Enfin , me voila parti .
Les boulevards , les trottoirs de ma cité , des chemins de campagne , une allée cavalière , des ponts , l'autoroute défilent , sous mes pas . J'avance sur des patins invisibles . Je glisse comme le vent , tout en gardant les yeux ouvert sur ce qui se passe autour de moi .J'enregistre tout . Je vis d'abondance .
C'est la félicité , le ravissement . Ai-je jamais éprouvé un tel bonheur ?
10. A présent , assis au bord de mon lit , je suis pressé de recommencer . J'ouvre , en grand , les portes fenêtres qui donnent sur notre jardinet . L'autoroute du Nord est proche . A l'interieur de chez nous , nous entendons sans cesse le vrombissement des voitures .
Dans ma hate , je n'ai même pas le temps d'enfiler mes chaussettes , mes chaussures . Le gout de ce que je viens d'éprouver m'emplit , m'exalte . Tous s'allège a l'interieur de mon corps .
15. Pieds nus , je viens de franchir le seuil de ma maison . Maintenant j'avance sur l'étroit tapis de gazon .Soudain je me mets à courir , à courir .
Au bord du jardinet je prendrai tout mon essor , et , de là , je m'élancerai ...
Les ambulanciers , appelés d'urgence , retournèrent Albert étendu de tout son long sur l'autoroute . Il gisait face contre terre . Sans chaussures et pied nus .
20. Quand ils le retournèrent , malgrès la violence du choc , les infirmiers lui découvrirent un masque radieux , détendu . L'accidenté saignait a peine ; il eurent du mal à trouver l'endroit de la blessure fatale .
La voiture , qui roulait pourtant à une allure normale n'avait pas pu l'éviter .
Fortement ébranlé , le conducteur expliqua qu'il avait soudain aperçu - approchant à toute vitesse , venant en sens interdit - un forme étrange , volant a peu de distance du sol , qui se précipitait vers son automobile .
25. Quelque chose d'insolite , de jamais vu . Un sorte de martiens , peut etre ?
Jusqu'au dernier moment , l'homme avait cru rêver . "

LE BOHNEUR ENFIN
4. Relevez le champ lexical du bonheur
5. Proposez un adjectif autre que "heureux " pour qualifier l'état d'esprit d'Albert dans les lignes 11 a 17. Justifiez-le en citant le texte.
6a. Que sous-entend la deuxième phrase du texte ?
b. Comment pourrait-on expliquer l'attitude d'Albert ?

REVE OU RÉALITÉ ?
7. Relevez deux éléments du texte qui permettent de prévoir l'accident final.
8. En quoi peut-on parler d'une double chute, d'une double surprise, à la lecture de la seconde partie du texte ?
9. A partir de la ligne 20, identifiez une anticipation, une ellipse et un retour en arrière, en justifiant les temps utilises par rapport au contexte. En quoi renforcent-ils la surprise finale ?
10. A quelle genre cette nouvelle appartient-elle selon vous ? Justifiez votre réponse.
Je remercie d'avance ceux qui répondront a mes questions à bientôt !
marie

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-10-18T12:34:09+02:00
C'est la félicité, le bonheur
exalté de joie : le gout que je viens d'éprouver, m’emplit m'exlate tout s'allège à l'intérieur de moi
que ce n'est pas un vol trés haut rase motte l'explique puis que cela veut dire ras les motte de terre
l'attitude d'albert semble être celle d'un illuminé d'un être emporté par ses désirs, et surtout inconscient
Au bord du jardinet je prendrai mon essor
La chute est de mettre en action son désir de voler et la chute finale c'est qu'il en est mort
le futur montre le projet fou d'Albert
le présent signifie que rien n'arrêtera son projet de voler
l'ellipse c'es le calcul du parcours que fait Albert et qui dessine une courbe
c'est le passé simple qui donne l'impression d'un retour en arrière les secours imaginent et redessinent dans leur esprit  le projet et la chute d'Albert.
On peut trouver ce genre de nouvelle, dans un livre d'histoires courtes, dans une page de faits divers...

Ce genre d'histoire courte est ce qu'on appelle une "nouvelle"
merciii eliotte
oui cette nouvelle est dans la dernière ligne du devoir