le 15aout 1993, a aix en provence pour les vacances dans ma maison de campagne se trouve mon petit fils Samuel et moi meme. nous etions dans le lit en train de discuter , mon petit fils tres interesser par les histoires de guerre me posa une question aupres de la Guerre de 1939 à 1945. je commencir a lui repondre.

"Papi dis moi maman m'as dit que pendant la guerre entre les allemands et les juifs tu etais present,peux-tu me las raconter? je veux s'avoir ce qu'il tes arriver. et ce que tu as pu voir.

"Mon samuel j'ai eu beaucoup de chance car une dame avec un coeur immense nous a aider a sortir de cette guerre.je vais te raconter ce que j'ai bien pu subir."

Javais 7ans lorsque jai etais separee de mes parents j ai etais bloquer a mimizan plages dans les landes...cette guerre etais tres dificile physiquement et mentalement nous avions la peur sans cesse de nous faire embarquer par les allemands pour qui nous enmene vers l'est de l'europe pour ce faire tuer.

(Le petit samuel stupefer ne savais pas que cela se passer comme tel).

ce qui etais tres dur c'etais que pendant ces longues années j'ai pu etre separrer de mes parents qui etait en espagne...je perdais espoir d'annee en annee de le revoirs un jour... nous etions faible physiquement nous ne mangions que des bols de soupe qui nous ne sufissait pas pour tenir nous manquions de fer nous manquions d'enormement de choses... nous etions pauvre...tres pauvre...le matin tot nous nous dirigions pour aller a l'ecole cetais aussi une epreuve a surmonter nous montions a deux sur un velo le plus grand pedaller et le plus petit etais derriere dans le panier jusqu'a 1 a 2kilometres puis ensuite nous marchions... et je vais t en passer des details...

"papi jamais je n'aurais penser qu'il t'etais arriver tant de choses tu as etais fort!"

"et oui mon petit fils j'ai etais fort...!"

"Je te continuerais cette histoire demain car je pourrais rester ici a te raconter encore tout ca pendant des heures et des heures. je vais aller me coucher.bonne nuit mon petit fils"

"bonne nuit papi je t'aime dors bien"

1

Réponses

2012-09-19T17:02:28+02:00

le 15aout 1993, à Aix-en-Provence pour les vacances dans ma maison de campagne se trouve mon petit fils Samuel et moi même. nous étions dans le lit en train de discuter, mon petit fils très interessait par les histoires de guerre me posa une question auprès de la guerre de 1939 à 1945. Je commenca à lui répondre.

"Papi dis moi maman m'as dit que pendant la guerre entre les allemands et les juifs tu étais présent, peux-tu me la raconter? Je veux savoir ce qu'il t'es arrivé, et ce que tu as pu voir.

"Mon samuel j'ai eu beaucoup de chance car une dame avec un coeur immense nous a aidés a sortir de cette guerre. Je vais te raconter ce que j'ai bien pu subir."

J'avais 7 ans lorsque jai été separer de mes parents, j'ai été bloquer a Mimizan plage dans les Landes... Cette guerre était tres difficile physiquement et mentalement nous avions la peur sans cesse de nous faire embarquer par les allemands pour qui nous emmène vers l'Est de l'Europe pour ce faire tuer.

(Le petit samuel stupéfait ne savait pas que cela se passer comme tel).

Ce qui étais tres dur c'étais que pendant ces longues années j'ai pu être separer de mes parents qui etaient en Espagne... Je perdais espoir d'année en année de les revoir un jour... Nous étions faible physiquement nous ne mangions que des bols de soupe qui nous ne sufissaient pas pour tenir nous manquions de fer nous manquions d'énormement de choses... Nous étions pauvres...Très pauvres... Le matin tôt nous nous dirigions pour aller à l'école c'etait aussi une épreuve à surmonter nous montions à deux sur seulement un vélo le plus grand pédallier et le plus petit étais derrière dans le panier jusqu'a un a deux kilomètres puis ensuite nous marchions... Et je vais t'en passer des details...

"Papi jamais je n'aurai penser qu'il t'étais arriver tant de choses tu as été fort!"

"Et oui mon petit fils j'ai étais fort..!"

"Je te continuerais cette histoire demain car je pourrais rester ici à te raconter encore tout ca pendant des heures et des heures. Je vais aller me coucher. Bonne nuit mon petit fils"

"Bonne nuit papi je t'aime dors bien"

 

Voilà, je pense avoir réussi à tout corriger.