Monsieur le Président,

Me permettez-vous, dans ma gratitude pour le bienveillant accueil que vous m’avez fait un jour, d’avoir le souci de votre juste gloire et de vous dire que votre étoile, si heureuse jusqu’ici, est menacée de la plus honteuse, de la plus ineffaçable des taches ?

Vous êtes sorti sain et sauf des basses calomnies, vous avez conquis les coeurs. Vous apparaissez rayonnant dans l’apothéose de cette fête patriotique que l’alliance russe a été pour la France, et vous vous préparez à présider au solennel triomphe de notre Exposition universelle, qui couronnera notre grand siècle de travail, de vérité et de liberté. Mais quelle tache de boue sur votre nom - j’allais dire sur votre règne - que cette abominable affaire Dreyfus ! Un conseil de guerre vient, par ordre, d’oser acquitter un Esterhazy, soufflet suprême à toute vérité, à toute justice. Et c’est fini, la France a sur la joue cette souillure, l’histoire écrira que c’est sous votre présidence qu’un tel crime social a pu être commis.

4-zola se permet d'ecrire au presidende la republiqe cepandant il prend des precautions pour menager son destinataire :
il avance un motif pour justifier sa lettre lequel?
il utilise le champ lexical de la gloire en s'adressant au president relevez en les thermes


1

Réponses

Meilleure réponse !
2012-04-19T17:37:16+02:00

C'est simple, relis-donc attentivement cette lettre !

 

Pour éviter de se faire violemment réprimander et censurer, il invoque comme motif le fait que le Président risque de se décribiliser ("menacée","honteuse","ineffaçable tache",...) !

 

De plus, si tu regarde bien, Zola se moque du Président, grâce à une utilisation excessive des termes mélioratifs ("bienveillant","juste gloire","apothéose",...)

 

C'est tout bonnement jouissif de voir une utilisation aussi précise et délicieuse de l'ironie, non ?

 

Je te laisse chercher un peu plus de termes, car les quelques exemples que je t'ai donne ne sont pas suffisant =)...