Bonjour , pouvez-vous m'aider s'il vous plait c'est urgen , merci d'avance

I applied for a job the other day - or rather, almost applied. It sounded ideal : a part-time lectureship in English at a well-known British University, with small classes, competitive pay, and a pleasant campus. Before I sent in my application, I checked the location, as I always do, for accessibility. And I found it as surely closed to me as if I had been a Black South African under apartheid, facing a "Whites Only" sign. This time, the sign would have read : "Able-Bodied Only". But the segregation was just as rigid.
The heavy double doors, the flights of rickety stairs and the lack of disabled parking meant that, for me, this job remained out of reach. For I suffer from severe arthritis in my hips and legs as a result of a car accident, and consequently have to use a walking stick or crutches in order to get around. On bad days the pain might necessitate the use of a wheelchair. But, once sitting down, I am pain-free and able to teach effectively, as my doctorate and twenty years experience as a college lecturer in America demonstrate.
In Atlanta, where I taught at Georgia State University, the situation was quite different. I would drive to the campus, park in one of the ten disabled spaces next to the security guards and take the lift to the sixth floor. Inside each building, a system of ramps ensured that no stairs need be negotiated, while doors could be opened by pushing a button, easily reached by those in wheelchairs.
Similar considerations were given to people with other disabilities. One year, I taught a blind student who was able to write with the aid of a special computer and who found his way around campus quite easily with the help of Braille signs and markers ; deaf students had the right to a sign language interpreter. The American Disabilities Act changed life for many. Under its provisions, all new public buildings must be thoroughly accessible, while old buildings must be adapted with the help of generous grants.
In Roswell, Georgia, when a new town hall was being designed, the architects invited a team of disabled residents to list their needs. The group included wheelchair users and blind and deaf citizens. The architects were surprised at some of the modifications proposed, such as the inclusion of Braille signs and the most desirable gradients for ramps, but the town council happily accepted the cost, in the name of fairness. Because wheelchair users and other disabled people are visible everywhere in America, there is a snowball effect : the more they are accepted, the more acceptable they become.

1) Choose the right statement(s)

The writer explains why disabled people are looked after better in the United States than in Britain.

She tells us about a British university where she works

She tells us about aspects of her own life

She is disabled

She criticises an American university.

2) True or false ? Justify by quoting precisely from the text.

a. The writer is a Black South African.

b. There was a sign with "Able-Bodied Only" on it at the university.

c. There was a place to park her car at the British university.

d. The writer has been disabled since birth.

e. The writer uses three different pieces of equipment to help her to move about.

f. The writer has spent most of her career outside Britain.

3)The writer explains that the university in Atlanta was designed with certain facilities so that disabled people would be able to work there easily.

a. How many concrete examples of these facilities does she give?Quote them precisely and separately.

4)In the fourth paragraph, what is "the American Disabilities Act" ?

-
a piece of legislation
- a film
- a book
- a club
- none of these

5) True or false ? Justify by quoting precisely from the text

a. Some handicapped people were asked to contribute to the plans for a new public building.

b. The local authority agreed to pay for the changes.

6) Find the text equivalents of these expressions :

1) site :
2) absence :
3) not suffering :
4) teacher :
5) unable to see :
6) unable to hear :
7) completely :
8) justice :

1

Réponses

2013-06-06T15:28:30+02:00

Bonjour, pouvez-vous m'aider s'il vous plait C'EST Urgen, merci d'avance
 
J'ai postulé pour un emploi, l'autre jour - ou plutôt, presque appliquée. Il semblait idéal: un poste d'assistant à temps partiel en anglais dans une université britannique bien connue, avec de petites classes, une rémunération concurrentielle, et un campus agréable. Avant j'ai envoyé ma demande, j'ai vérifié l'emplacement, comme je le fais toujours, pour l'accessibilité. Et je l'ai trouvé aussi sûrement fermé à moi comme si j'avais été un Sud-Africain noir sous l'apartheid, face à un «Whites Only" signe. Cette fois, le signe aurait lu: «valides seulement». Mais la ségrégation était tout aussi rigide.
Les doubles portes lourdes, les volées d'escaliers branlants et le manque de stationnement pour personnes handicapées signifiait que, pour moi, ce travail est resté hors de portée. Car je souffre d'arthrite sévère dans mes hanches et les jambes à la suite d'un accident de voiture, et ont par conséquent d'utiliser un bâton ou des béquilles pour se déplacer. Les mauvais jours, la douleur peut nécessiter l'utilisation d'un fauteuil roulant. Mais, une fois assis, je suis sans douleur et capables d'enseigner efficacement, comme mon doctorat et vingt ans d'expérience en tant que professeur d'université en Amérique manifester.
À Atlanta, où j'ai enseigné à la Georgia State University, la situation était très différente. Je voudrais conduire sur le campus, parc dans l'une des dix places handicapés à côté des gardes de sécurité et prendre l'ascenseur jusqu'au sixième étage. L'intérieur de chaque bâtiment, un système de rampes assuré qu'aucune escaliers ne doivent être négociés, tandis que les portes peuvent être ouvertes en appuyant sur un bouton, facilement accessible par les personnes en fauteuil roulant.
Des considérations similaires ont été donnés à des personnes souffrant d'autres handicaps. Une année, j'ai enseigné un étudiant aveugle qui a pu écrire à l'aide d'un ordinateur spécial et qui a trouvé son chemin sur le campus assez facilement avec l'aide de signes en braille et des marqueurs; étudiants sourds ont le droit à un interprète en langue des signes. L'American Disabilities Act a changé la vie pour beaucoup. En vertu de ses dispositions, tous les nouveaux bâtiments publics doivent être parfaitement accessible, tandis que de vieux bâtiments doivent être adaptés à l'aide de généreuses subventions.
Dans Roswell, en Géorgie, où un nouvel hôtel de ville avait été conçu, les architectes ont invité une équipe de résidents handicapés à la liste de leurs besoins. Le groupe comprenait des personnes en fauteuil roulant et les citoyens aveugles et sourds. Les architectes ont été surpris par certaines des modifications proposées, telles que l'inclusion de signes en braille et les gradients les plus souhaitables pour les rampes, mais le conseil municipal heureusement accepté le prix au nom de l'équité. Parce que les utilisateurs de fauteuils roulants et autres personnes handicapées sont visibles partout en Amérique, il ya un effet boule de neige: plus elles sont acceptées, la plus acceptable qu'ils deviennent.
 
1) Choisir le bon déclaration (s)
L'auteur explique pourquoi les personnes handicapées sont pris en mieux aux États-Unis qu'en Grande-Bretagne.
Elle nous raconte une université britannique où elle travaille
Elle nous renseigne sur les aspects de sa propre vie
Elle est désactivée
Elle critique une université américaine.
 
2) Vrai ou faux? Justifier en citant précisément dans le texte.

une. L'auteur est un Sud-Africain noir.

b. Il y avait une pancarte avec "valides uniquement" sur lui à l'université.

c. Il y avait une place pour garer sa voiture à l'université britannique.

d. L'écrivain a été désactivé depuis la naissance.

e. L'auteur utilise trois appareils différents pour l'aider à se déplacer.

f. L'écrivain a passé la plupart de sa carrière à l'extérieur Grande-Bretagne.
 
3) L'auteur explique que l'université d'Atlanta a été conçu avec certaines installations afin que les personnes handicapées soient en mesure d'y travailler facilement.

une. Combien d'exemples concrets de ces installations-t-elle donner? Citer précisément et séparément.
 
4) Dans le quatrième paragraphe, ce qui est "l'American Disabilities Act»?

- Un projet de loi
- Un film
- Un livre
- Un club
- Aucune de ces
 
5) Vrai ou faux? Justifier en citant précisément dans le texte

une. On a demandé certaines personnes handicapées de contribuer aux plans pour un nouveau bâtiment public.

b. L'autorité locale a accepté de payer pour les changements.
 
6) Trouvez les équivalents textuels de ces expressions:

1) site:
2) absence:
3) ne pas souffrir:
4) enseignant:
5) incapable de voir:
6) incapable d'entendre:
7) complètement:
8) justice: