Réponses

Meilleure réponse !
2013-05-26T23:22:11+02:00

Coucou,

 

Le dernier vers nous ramène bien au premier vers, c'est-à-dire au point de départ (de son chagrin). En effet, on peut parler ici, d'un poème circulaire ; il y a une idée de répétition « Il me remet en mon premier malheur » : le préfixe nous montre bien cette répétition.

Ainsi, la poètesse est emportée dans ce cerle fatal, elle est perdue dans son "malheur".

 

Voilà :)