Réponses

2013-07-24T21:39:33+02:00

Pauvres petites ! vos pères qui vous aimaient tant, vos pères qui baisaient vos petits cous blancs et parfumés, qui passaient leur main sans cesse dans les bouches de vos cheveux comme sur de la soie, qui prennaient vos jolis visages ronds dans leur main, qui vous faisaient sauter sur leurs genoux et le soir joignaient vos deux petites mains pour prier Dieu !