Comprenne qui voudra En ce temps-là, pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait des filles. On allait même jusqu'à les tondre. Comprenne qui voudra Moi mon remords ce fut La malheureuse qui resta Sur le pavé La victime raisonnable A la robe déchirée Au regard d'enfant perdue Découronne défigurée Celle qui ressemble aux morts Qui sont morts pour être aimés Une fille faite pour un bouquet Et couverte Du noir crachat des ténèbres Une fille galante Comme une aurore de premier mai La plus aimable bête Souillée et qui n'a pas compris Qu'elle est souillée Une bête prise au piège Des amateurs de beauté Et ma mère la femme Voudrait bien dorloter Cette image idéale De son malheur sur terre. Paul Eluard, "Comprenne qui voudra" In Au Rendez-vous allemand, Les Etitions de Minuit, 1945 Questions: 1.A quelle période ce poème fait-t-il réference? De qui parle-t-il? Que dénonce-t-il 2.A quelle personne le poète s'exprime-t-il? 3.Relevez les coparaisons et les métaphores puis expliquez-les. Relevez des oppositions et le champ lexical de la violence. Quel sentiment cela crée-t-il chez le lecteur? 4.Relevez des rimes, des répétition, des allitérations.Dites ensuite le poème de manière à exprimer sa musicalité.

1

Réponses

2013-05-12T00:47:50+02:00

1.A quelle période ce poème fait-t-il réference?

 

ce poème fait référence à la 2d guerre mondiale 

 

De qui parle-t-il?

 

il parle des femmes qui avaient " fréquenté "les Allemands pendant la 2d guerre mondiale je dis fréquenté pour ne pas dire un autre mot pour fort.

 

Que dénonce-t-il

 

ILdénonce le  fait de raser les cheveux des femmes , visiblement de part les mots qu'il emploie il n'est pas d'accord avec l'action des Français d'après guerre de punir ces femmes

 

2.A quelle personne le poète s'exprime-t-il?

 

il s'exprime à la personne , au lecteur, qui pourra comprendre pourquoi les français ont fait cela aux femmes après la guerre.

 

3.Relevez les comparaisons et les métaphores puis expliquez-les

 

celle qui ressemble aux morts (comparaison) je me demande si cette comparaison n'est pas aussi en relation avec les femmes que l'on tondaient dans les camps et qui après avoir été dans les champs à gaz on les jettait mortes sans cheveux dans les fosses communes .

 

(moi c'est ce que je pense mais tu peux penser autre chose.)car cela peu faire aussi penser  que lorsque l'on est mort nos cheveux se détachent du crane.

 

 

comme une aurore de 1er mai (comparaison)

 

c'est le printemps où tout remet où tout est beau, on dit les jeunes filles en fleurs, les femmes sont heureuse  mais là non.

 

 crachat noir des ténèbres  (métaphore) je pense qu'il veut dire la honte 

 

 

. Relevez des oppositions

 

bouquet  et noir crachat

 

 

et le champ lexical de la violence.

 

déchirée , défigurée, morts, ténèbres malheur,souillée, coupable, maltraitait 

 

Quel sentiment cela crée-t-il chez le lecteur?

 

un sentiment d'étonnement pour ma part, car je pensais que les français étaient d'accord pour punir ces femmes qui allaient avec les Allemands pendant la guerre, et je découvre que des hommes les défendaient.

 

4.Relevez des rimes, des répétition, des allitérations.Dites ensuite le poème de manière à exprimer sa musicalité.

 

il y a très peu de rimes et elles ne se suivent pas comme dans un poème habituel,

 

on peut néanmoins voir:

 

déchirée et défugurée et voudra et resta,souillée et beauté

 

pour les répétitions:

 

une fille est répétée 2 fois en début de vers ,

 

 des allitérations : comme une aurore de premier mai  (la consonne est le r) (mais aussi le m)

 

 

musicalité exprimée grace aux petits vers, la musique passe mieux le rythme est moins lourd,

 

regardons le vers 4 il n'a que 4 syllabes.

 

A plus, voici ce que je pense, mais attention je ne suis pas prof de français je fais ce que je peux.