Réponses

Meilleure réponse !
2013-04-29T12:31:51+02:00

1) ce récit est fait à la première personne du singulier.

 

Je : classe grammatiale: pronom personnel,

 

la personne parle d'elle même,elle dit je mais comme elle parle d'elle même , je dirais donc qu'elle dit aussi:

 

mes yeux; déterminants possessifs ce sont les siens

 

m' : pronom personnel (ex dans le texte : je m'arrangeais)

 

j' : pronom personnel première personne du singulier 

 

 

me:pronom personnel

 

 

2) m'avait portée

 

a)m': classe grammaticale: pronom personnel fonction , cod

 

b)potée: ée car cod  avant le verbe avoir donc  potée s'accorde avec le cod .

 

c) L'INFORMATION est que l'auteur est une fille, comme cod est une fille l'auteur on met ée

 

 

3) je dirais aux environs de 5 ans, elle sait marcher, elle a une bouée , elle n'a pas peur de

 

l'eau elle marche seule, elle résonne.

 

.indices : -très vite j'appris à me passer de ma bouée, je compris que j'étais en train de  me

 

noyer ;

 

 

4) a)passé simple et imparfait

 

pour passé simple: un jour, il y eu un prodige; cc de temps 

 

soudain, je tombai ccde temps

 

 

 pour l'imparfait: chaque fois cctemps ma tête émergeait.

 

 

 5) tel: comparaison; car c'est comme si la vague essayait  de l'attraper comme un humain pour lui faire du mal, et lui faire avouer quelque chose, la kidnapper.

 

 

 6) nature de la fonction introduite par qui:

 

 qui me  paraissait loin; plus les autres sont tous de la même nature  proposition

 

subordonnée relative, elles sont toutes devant un nom: (plage, parents, gens)

 

pour moi l'effet c'est qu'elle voit qu'elle est entourée de plein de personnes ou de choses près d'elle mais qu'elles sont inaccessibles.

 

 

7) tout d'abord elle dit il y eu un prodige, pour moi un prodige c'est un miracle elle avance dans l'eau sans bouée mais cela se termine mal, j'avoue que je n'aurais pas dit c'est un prodige plutôt ,il y eu une catastrophe, j'ai failli mourir, en effet nous ne voyons pas vraiment la panique dans ce récit, il est expliqué sans vraiment de grands sentiments de terreur et d'horrreur.Certes , elle parle d'un tortionnaire, mais je ne sens pas vraiment de peur profonde, le ton est plu^tot à la constatation des faits , une énumération de ce qui c'est passé pour elle .

 

et voilà, à plus.