Ma bohème

Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot soudain devenait idéal;
J'allais sous le ciel, Muse, et j'étais ton féal;
Oh! là là! que d'amours splendides j'ai rêvées!

Mon unique culotte avait un large trou.
Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!

Arthur Rimbaud

1.a. Quel est le verbe répété dans le premier quatrain ? b. Relevez d'autres passages du poème qui font écho à ce verbe.

2.a. Quel type de phrase observez-vous dans le premier quatrain et dans les tercets ? b. Quel sentiment le poète exprime-t-il ainsi ?

3. Vers 6,7,8 : a. Nommez les deux figures de style employées et expliquez oralement le sens de ces vers. b. Quelle vision du monde ces figures de style traduisent-elles ?

4. Quelle image de la nature Arthur Rimbaud donne-t-il dans le poème ? justifiez.

5.a. D'après vos réponses précédentes, quel sens du nom "Bohème" retiendriez-vous pour expliquer le titre ? b. Quelle est la classe grammaticale du déterminant dans le titre ? c. A quelle personne grammaticale le poème est-il rédigé ? d. Pourquoi, selon vous, Arthur Rimbaud a-t-il fait ces choix ?

1

Réponses

2013-04-28T19:46:15+02:00

1.a. Quel est le verbe répété dans le premier quatrain ? b. Relevez d'autres passages du poème qui font écho à ce verbe.

 

le verbe est : allais, ceux qui font écho sont : 

j'égrenais dans ma course

Mon auberge était à la Grande-Ourse.

Et je les écoutais, assis au bord des routes,

 

ces phrases impliquent qu'il voyage 

 

2) ce sont des phrases déclaratives et exclamatives 

 

je pense  qu'il veut marque sa passion pour la nature, la liberté , aucune attache en s'exclamant 

 

 

3)Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. (métaphore)

 

 

Mon auberge était à la Grande-Ourse.(métaphore)
Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou(métaphore)

 

je pense 3 métaphores car on ne peut pas dire comparaison il n'y a pas comme

 

vision du monde je dirais le rêve, comme tout poète il rêve en regardant les étoiles et en écrivant son poème, et il n'a pas d'attaches avec les humains 

 

4) image de la nature : une belle image puisqu'il se plait avec elle, il préfère la nature à l'être humain il la regarde, il l'admire, il ne s'occupe pas de sa manière de shabiller peu importe,

la nature est pour lui comme une femme qui le grise( comme un vin de vigueur;)

 

5) a) bohème: je pense comme un vagabon, d'aillleurs on voit comment le poète se décrit comme un vagabon

 

b) ma: déteminant possessif

 

c) il est rédigé à la personne je: donc pronom personnel

 

il a fait ce choix car il se voit comme cela comme un vagabon qui va de  champs de champs de chemin en chemin.

 

 

Voilà, j'ai fait au mieux, mais je ne suis pas prof  de français ! ! !