à« Demain » Age de cent mille ans, j'aurais encore la force De t'attendre, ô demain pressenti par l'espoir. Le temps, vieillard souffrant de multiples entorses, Peut gémir : le matin est neuf, neuf est le soir. Mais depuis trop de mois nous vivons à la veille, Nous veillons, nous gardons la lumière et le feu, Nous parlons à voix basse et nous tendons l'oreille A matin bruit vite éteint et perdu comme au jeu. Or, du fond de la nuit, nous témoignons encore De la splendeur du jour et de tous ses présents. Si nous ne dormons pas c'est pour quetter l'aurore Qui prouvera qu'enfin nous vivons au présent. Robert Desnos, in Etat de veille, 1943, éd. Gallimard, 1975. Questions : Première impressions : Ces poèmes expriment-ils l'espoir ou le désespoir ? 1. Quelle est la date de composition de ce poème ? Quelle est la situation de la France à cette époque ? 4. Quels champs lexicaux et quelles figures de style expriment le désespoir du poème ? 5.a. Relevez le champ lexical du temps dans le poème de Desnos. b. Vous étudierez l'utilisation des modes et des temps dans le poème. Quel sens peut-on dégager de ces emplois ? 6. Vocabulaire : Quels sens peut-on donner aux mots demain, veille, lumière, feu, nuit et aurore dans le poème de Desnos ? 10. Commentez le titre du poème 12. Comment ce poème invite-t-il à résister ?

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-04-19T14:21:17+02:00

1) 1943 

2) Sous la possession allemande pdt la 2e GM.

4) Chp lexicaux du temps / des sens

    Personnification "J'aurais encore la force de t'attendre , o demain"

                                   "le temps souffrant"

    Anaphore: "Nous veillons[...], nous parlons[...], nous tendons[...], nous temoignons.

5) Demain / temps/ matin / soir/ veille / nuit / present.