Voici la dernière réplique de la pièce : "Et moi, qu'on me porte au bout de la table, en attendant que je meure." Scapin a fait semblant d’être mourant pour échapper aux menaces de Géronte, qui avait décidé de faire intervenir la justice. Géronte, cédant aux supplications de tous, à finit par accepter de lui pardonner les coups de bâton reçus, mais pour la seule raison que Scapin allait mourir. Imaginez la réaction de Géronte lorsqu'il s’aperçoit qu'il s'agissait encore d'une fourberie.

1

Réponses

2013-04-17T22:03:07+02:00
Geronte n'aurai pas hesite, en plus de donner des coups de batons, lui mettre un coup de pied dans le derriere sans parler d'une longue moral qui lui aurai fait
En esperant t'avoir aide:)