Réponses

2013-03-27T14:09:15+01:00

j'aimais: ais car cela ce passe dans le passé ce qu'il aimais faire

 

se coucher: pourquoi er car on peut dire prendre donc le verbe se termine par er

 

bleus : avec un s car ce sont les nuages qui sont bleus donc masculin pluriel et adjectifs donc s'accorde

 

fermées: se sont les fenêtres qui sont fermées donc féminun pluriel fermées s'accorde avec le nom avec quel il se repporte

 

souviens: c'est du présent et je donc on mets un s et c'est un verbe du 3ème groupe

 

j'ai ressenti: i car c'est le verbe avoir donc ressenti : i

 

passer: er  car on peut dire prendre donc le verbe se termine par er

 

monter:  er  car on peut dire prendre donc le verbe se termine par er

 

soupiraux: la règle dit que les mots en ails prennent un s au pluriel sf certains mots qui s'écrivent  au pluriel avec un x , comme soupiraux 

 

 

 2) sera, verrai , retournera et parlera, sera, sera, seront, seront , captiveront,pourra, s'adressera, sembleront.

 

A plus.Bye 

 

 

Meilleure réponse !
2013-03-27T14:39:47+01:00

 

I. Consigne : justifie de façon précise et détaillée l’orthographe des mots en gras

 

1.  j’aimais (première personnel du singulier à l’imparfait de l’indicatif qui marque une action passée ou un état passé qui a duré)

 

2.  se coucher : verbe pronominal du premier groupe à l’infinitif qui sert de noyau à une subordonnée : “le soleil se coucher”  qui est également un complément d’objet direct à « j’aimais »

 

3.  Bleus : bleus: adjective qualitative et épithète des nuages. « bleus » s’accorde avec nuages (pluriel).  La couleur bleue désigne seulement une couleur et non pas une chose à l’origine de la couleur (fleur, pierre précieuse, etc.) et  Il s’agit d’une seule couleur.  (les jupes vert foncé)

 

4.  Fermées : participe passé du verbe « fermer » du premier groupe et employé comme adjectif épithète de « fenêtres ». Fermées s’accordent donc au pluriel de « fenêtres »

 

5.  Souviens : se souvenir verbe pronominal du troisième groupe conjugué au présent de l’indicatif à la première personne du singulier.  Le présent indique ce je fais, je dis en ce moment

 

6. Ressenti : ressentir verbe du troisième groupe, participé passé utilisé pour le passé composé ici avec l’auxiliaire avoir de l’indicatif. Le passé composé se forme avec l’auxiliaire être ou avoir au présent + le participe passé du verbe à conjuguer.  Ici il s’agit de l’auxiliaire avoir et le participe reste donc au singulier.

 

7. Entrée : du verbe entrer du 1er groupe, le passé composé de l’indicatif est marqué par l’emploi de l’auxiliaire être.  Le passé composé marque une action ponctuelle qui s’est déroulée dans le passé et qui est achevée. Le passé composé se forme avec l’auxiliaire être ou avoir au présent + le participe passé du verbe à conjuguer.  Ici il s’agit de l’auxiliaire être et entrée s’accorde avec le sujet ici le je représente la narratrice.

 

8. Passer : verbe à l’infinitif du premier groupe. « Pour passer » se rapporte à dans l’appartement.

 

9. Monter : verbe à l’infinitif du premier groupe complément d’objet direct de « semblait »

 

10. Soupiraux : nom commun masculin au pluriel de soupirail. « Soupiraux » qui se rapporte aux portes.  Un soupirail par porte.

 

II. Futur simple de l’indicatif.

 

Il sera petit et d’extérieur chétif. Sa figure que je verrai car il se retournera et parlera avec ses voisins, sera très fermée, mais assez laide, avec des pommettes saillantes et un menton aigu.

 

Le teint sera pâle, tirant sur le jaune ; les yeux et les sourcils seraient noirs, les lèvres charnues et d’une couleur fraîche.

 

Ses gestes seront très vifs et captiveront l’attention.  Lorsque, avec une mimique qu’on ne pourra s’empêcher de suivre, il s’adressera à ses voisins, ses pupilles sembleront sauter sur l’un et puis sur l’autre.