Si c'est un homme

Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connait pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas:
Gravez ces mots dans votre coeur.
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre maison s'écroule;
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous

Bonjours, je ne comprends certains questions de mon DM de français.

2.Relevez les anaphores.En quoi répondent-elles au titre du poéme

4.Relevez une accumulation de proposition relatives.Que décrivent elles.

8.Relevez une comparaison et 3 métaphores expliquez-les. Quel sentiment créent-elles chez le lecteur.

11.Ce poème est placé en tete du livre Si c'est un homme, qui évoque le camp de concentration d'Auschwitz .Comment peut-il influer sur la lecture du livre.

Merci d'avance

1

Réponses

Meilleure réponse !
2013-03-09T09:19:17+01:00

anaphores ; répétition  de me^me mots en début de phrases

 

 

Que la maladie vous accable, 
       Que vos enfants se détournent de vous

 

 

Qui ne connait pas de repos, 
       Qui se bat pour un quignon de pain, 
       Qui meurt pour un oui pour un non. 

 

 

Je pense cela veut dire que cela est tellement terrible que l'on peut se demander si vraiment cela peut arriver à un être humain et donc une accumulation qui appuie sur ce fait là qu'il ui arrive tout cela à l'homme 

 

 

4.Relevez une accumulation de proposition relatives.Que décrivent elles.

 

proposition relatives en gras, elle décrive ce qui est arrivéaux hommes et aux femmes dans les camps de concentration

 

Considérez si c'est un homme 
       Que celui qui peine dans la boue, 
       Qui ne connait pas de repos
       Qui se bat pour un quignon de pain, 
       Qui meurt pour un oui pour un non. 
       Considérez si c'est une femme 
       Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux 

 

 

 

8.Relevez une comparaison

 

Comme une grenouille en hiver.

 

 

3 métaphores

 

 - Les yeux vides et le sein froid 

 

 - Gravez ces mots dans votre coeur. 

 

- que votre maison s'écroule; (pour celle-ci j'ai un doûte)

 

 

 

 

cela  crée le désaroi, l'impossibilité de réagir, c'est comme cela on y peut rien , mais on ne doit pas l'oubliler  dès que le jour se lève.

 

 

 

 11 ) dès que l'on voit ce poème on comprend que le livre va être terrible et poignant, avec

 

des descriptions sur les vies des gens et leurs morts dans les camps.

 

 

Salut et à plus,