1) «Elle pense qu'elle va mourrir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi elle aurait bien aimé vivre.» Que nous apprend ce prologue ? Repond a cette question en analysant les temps verbaux.

2) Comment-t-on dans un récit le fait que le narrateur connaisse les pensées des personnages ?

3) Releve les expressions qui montrent que le sort des personnages est déjà fixé.

4) Quel adjectif designe-t-on le fait qu'on ne peut pas arrêté le cours du destin ?

1

Réponses

2013-03-05T17:43:16+01:00

1- en lisant cette phrase, cela me fait penser à Antigone.

 

ce prologue nous apprend que cette demoiselle connait son destin et qu'elle ne peut y réchapper,

 

le subjonctif est utilisé or le subjonctif de par sa définition est censé raPporter des choses rélles.

 

IL Y A LE CONDITIONNEL: par ce verbe je terminerais la phrase:

 

elle aussi aurait bien aimé vivre: si cela avait été possible, mais on voit bien par la tournure de la

 

phrase que ce n'est pas possible.

 

 

2- le narrateur connait les pensées du personnage, car c'est un narrateur omniscient , il connait

 

toutes les pensées.

 

 

3 - elle va mourir, elle aurait bien aimé vivre 

 

4-c'est fatal

 

A plus.