Réponses

2013-02-17T18:31:47+01:00

j'ai fait des recherches sur internet qui me paraissent très bien , donc je te les donne :

 

car je vois que depuis 3 heures on ne t'a donné aucune réponse.EN FAIT/

 

 

c'est le gaz et le travail; voici l'explication . Bonne lecture.Salut 

 

 

Comment la Solution finale est-elle mise en œuvre ?

 

 

 

La déportation

 

Le transport

 

Le document nous rappelle que la déportation des Juifs et des Tziganes est opérée par transport ferroviaire. Ainsi, comme nous l'indiquent les directions (Katowice, Varsovie, Lublin, Cracovie, Vienne), l'ensemble du réseau ferré de l'Europe occupée est mis à contribution. On remarque que le camp d'Auschwitz est relié aux villes polonaises qui abritent des ghettos importants, comme ­Varsovie ou Cracovie.

 

 

L'arrivée au camp

Les déportés, qui ont voyagé des jours entiers enfermés dans des fourgons à bestiaux, arrivent à la gare située au centre du complexe. C'est à cet endroit, sur les rampes (R1-R2), qu'ils sont sélectionnés par les SS chargés de la surveillance, assistés par des détachements de détenus (les kommandos) : d'un côté, ceux qui sont jugés aptes au travail (hommes et femmes valides sans enfants) ; de l'autre, ceux qui sont destinés à l'extermination immédiate (vieillards, enfants, hommes et femmes non valides).

 

 

Peu de temps après leur arrivée, les premiers sont dépossédés de leurs biens personnels (placés dans les entrepôts Canada,C1-C2), rasés, tatoués d'un numéro d'immatriculation et revêtus d'un uniforme à rayure portant un signe distinctif indiquant le motif de leur incarcération.

L'extermination

 

 

Qu'ils soient valides ou non, les prisonniers sont condamnés à une extermination plus ou moins rapide.

 

 

L'élimination par le travail

 

 

Dans le premier cas, ils sont affectés au travail dans des usines destinées à alimenter la machine de guerre nazie. Sur le plan, on peut voir les installations de la firme chimique IG Farben (usines Buna) qui fabrique du méthanol et du caoutchouc synthétique. Ce site gigantesque (plus de 3 km2) rassemble près de 10 000 détenus. Mais les épouvantables conditions de travail vouent ces derniers à une mort par épuisement ou, à terme, au gazage.

 

 

L'élimination par gazage

Dans le second cas, les prisonniers sont internés dans des bâtiments où règne la plus grande promiscuité (blocs). Quelques jours après, après s'être déshabillés, ils sont gazés (avec du Zyklon B) dans des chambres à gaz ; puis après avoir arraché les couronnes en or, les Juifs des commandos spéciaux se chargent de brûler les cadavres dans des fours crématoires voisins (KI à KV).

La présence de chambres à gaz provisoires (B1, B2) nous rappelle que le nombre croissant d'exécutions a nécessité la création par les SS d'installations à plus grande capacité. Au total, on estime qu'environ 1 million de Juifs et 21 000 Tziganes ont été exterminés à Auschwitz.