Réponses

Meilleure réponse !
2014-10-27T11:16:19+01:00
L’art gothique  
Petit à petit, l’art gothique, issu d’Île de France prend la place de l’art romain au cours de la deuxième moitié du 12eme siècle. Il prend de l’importance dans toute l’Europe jusqu’au 15eme siècle C’est un art religieux exprimant des édifices militaires ou civils. Ses innovations techniques l’aident dans son développement. La voûte sur croisée d’ogives surélève les bâtiments et les murs sont trouées par de grandes portes, fenêtres en arcs brisés et galeries. Tout est fait pour que la lumière puisse entrer de partout.  Le vitrail et la sculpture sont également mis en relief. L’art gothique atteint le sommet durant le règne de Saint-Louis (1226-1270).  L’équilibre du gothique a bien été révélé lors de la reconstruction de la cathédrale de Chartres. Les innovations architecturales, permettent l’ouverture sur les murs, et le vitrail en grand nombre. La fresque devient des verrières (cathédrale de Chartres). Le gothique classique nous fait remarquer la  sculpture monumentale. Le gothique rayonnant et flamboyant
Au fil du temps, les lignes gothiques s’affinent, les édifices sont de plus en plus hauts, les lacis de pierre toujours plus complexes. La conquête vertigineuse de l’espace sacré trouve un point d’arrêt après l’effondrement de la voûte de la cathédrale de Beauvais, qui devait culminer à plus de 150 mètres.
À Paris, l’exemple le plus somptueux de cette exacerbation du style gothique est la Sainte-Chapelle.
La diffusion de l’art gothique
À la fin du XIIIe siècle, le style gothique est adopté dans toute l’Europe. Il s’épanouit notamment à Saint-Urbain de Troyes et dans la nef de Saint-Denis. Le style monumental, apparu dans la sculpture sous le règne de Saint Louis, avec la Sainte-Chapelle, restera en vigueur jusqu’au début du XIVe siècle. Il se retrouve dans les sculptures du collège apostolique de Saint-Jacques-de-l’Hôpital (1319-1327, Paris, musée de Cluny).
C’est au 14eme siècle, que  l’art gothique atteint son apogée.  La redécouverte de l’Antiquité, en  plus de nombreux facteurs  ramène rapidement  le Moyen Âge dans d’obscurs retranchements. Le gothique finit par disparaitre pour laisser place à la renaissance.