Réponses

Meilleure réponse !
2014-10-22T17:52:00+02:00
La famille Dubois est une famille pauvre .Ils se cachent dans une vieille maison , dans une mansarde, dans un grenier.Pour ne pas être vu ils utilisent une lampe électrique pour s'éclairer le soir.Personne ne doit  savoir qu'ils occupent le grenier d'une vieille maison abandonnée.Le sol n'est pas droit il y a un  vieux lino à moitié déchiré. La seule fenêtre a une vitre brisée.Pour ne pas que les deux enfants de 5 et 8 ans aient froid, le père a mis un bout de carton.
Personne ne se plaint , c'est mieux que de vivre dans la rue. La mansarde se trouve en dehors de la ville , dans un petit bois.
Ils ont des matelas sur le sol pour se coucher et de vieilles couvertures trouvées dans une poubelle.Tout est vétuste et comme il n'y a pas vraiment d'aération dans  cette seule pièce cela sent le renfermer .
Il y a un trou au toit , la père a mis un seau pour ne pas que l'eau de pluie se répande dans la pièce. Ils vivent au milieu de cette salle tant la mansarde est importe.LE mur est très en pente. Ils n'ont pas de table et mangent à même le sol.
Les murs sont froids , on voit la brique, pas de peinture pas de papier.
Les araignées ,les pigeons ont aussi trouvé ce refuge .La famille ne les repousse pas ils sont comme eux .Ils ont froid et cherchent un abri.
il ont peur d'être expulsés s'ils sont découverts .ils ont quitté leur pays en guerre.
iLs n'ont pas de papier.
alors cette mansarde, c'est leur vie , leur refuge, leur château .

voilà pour moi.





 
2014-10-22T18:14:17+02:00
Nous sommes dans une impasse, à l'orée d'un bois. C'est le lieu où vivent Prunelle, son mari Victor et leurs deux enfants. Rien de luxueux, ni d'attirant mais ils s'y réchauffent, y mangent y dorment et rêvent vraiment d'autre chose. Mais pour le moment comme dit l'homme de la famille, l'argent manque, il faut survivre et dans quelques temps, cela changera, peut-être ! Cette journée est pluvieuse, le vent agite la couverture qui sert de porte. Que dire, triste est ce lieu, quelques planches ont été cloutées, pour faire un mur. Derrière, deux matelas récupérés sont posés. Une table et quatre chaises pliantes, des cagettes contenant le lait, l'eau, le chocolat et d'autres produits alimentaires. Sur le sol, une grande carpette rouge et bleue.