Le sujet: Vous etes adulte. Vous revenez sur un lieu de votre enfance que vous n'aviez jamais revu. Racontez ce que vous ressentez et les souvenir que vous vous remémorez en faisant alterner votre regard d'adulte et votre regard d'enfant.

J'ai essayer , mais n'y arrive pas !! C'est assez urgent !! SVP !
Merc d'avance.

2

Réponses

2014-10-22T09:30:27+02:00
Tu racontes par exemple, un parc où tu jouais souvent quand tu étais petit. Ta mère t'y amenait régulièrement.Il y avait des jeux (toboggan, cage à poules....).Ces jeux te paraissaient insurmontables, gigantesques. Maintenant que tu es adulte, tu en souris..."comment pouvais-je avoir peur de ces jeux!"
Quand on est petit, les choses nous paraissent énormes.et quand on est adultes, notre regard est + objectif.
Tu goûtais dans ce parc. En te remémorant ces instants, l'odeur du goûter que t'apportait ta mère, soudain "remplit" ton nez. (C'est la fameuse histoire de la madeleine de M. Proust.).Et cette odeur te transporte dans ce parc.
En revoyant ce parc où jouent encore des enfants, les cris de l'époque résonnent dans ta tête. Il y avait une gare pas loin, et souvent tu entendais les trains.Tout ça te revient à l'esprit!
Voilà, ces quelques idées qui pourront, je l'espère t'aider.Bon courage!
2014-10-22T11:28:24+02:00
Et si l'on allait à Arcachon?Dit-il
Allongée sur un transat un bon livre à la main, je lève les yeux vers  mon mari.
Arcachon, Arcachon il sait  que ce mot est  magique pour moi.Nous passons nos vacances à 30 mm de cette ville,il a envie de bouger ,il a trouvé les mots.
Je souris, pose mon livre ,acquiesce.
-5 minutes s'il te plait et j'arrive.
Arcachon, ce mot résonne comme la cloche du dernier jour d'école en juin ,il est synonyme de joie,de soleil,  de club Mickey ,des plus belles vacances du monde.......
Nous approchons de la ville.Bien entendu je ne reconnais  pas le paysage , nous venions toujours en train,Paris -Arcachon.Nous passons devant la gare. Je souris. Nous prenions le train de nuit. J'adorais prendre le petit déjeuner au café de la gare. Je regarde le grand panneau Arcachon.Voilà on y est . 
-Tu es contente me demande mon mari ?
Émue , je fais oui de la tête.Nous passons devant le casino.
Oh, oui, je me souviens du casino, on n'y passait pour aller à la plage, et cette boutique qui vend des seaux et des serviettes au coin de la rue elle est toujours là. Mes souvenirs me reviennent.Pourtant ,il y a si longtemps j'avais 8 ans.Nous sommes venus 4 années de suite en vacances ici. Maintenant j'ai 50 ans et c'est si loin tout cela.
 - Je veux retrouver l'endroit où nous avions une location, Michel, aide -moi à la retrouver , c'était sur une colline en hauteur , les propriétaires s’appelaient ......
Lagozère.
J'ai envie de courir , de retrouver ce chemin que je parcourais chaque jour .
Nous passons en voiture devant une colline avec beaucoup d'escaliers.
Ils sont là les escaliers que nous montions et que nous descendions tous les jours pour aller au club Mickey. Nous arrêtons la voiture , je veux  refaire le chemin, remonter vers cette location.
Je cherche , je ne trouve pas .Un vieux monsieur vient près de nous et nous demande si nous sommes perdus. J'explique la maison ou   plutôt le petit manoir ,les Lagozère .....les années 1970...
La maison a été vendue mais elle n'est pas loin il nous indique le chemin.
Je cours vers elle.Je veux être seule avec mes souvenirs.Elle est là devant moi, majestueuse.Aussi belle et grande que dans mes souvenirs.J'ai envie de rentrer 
mais je ne le peux pas la grille est fermée.Le parc qui entoure la propriété n'a pas changé non plus.Je fais le tour .Je revois la petite porte en rez de chaussée où un petit appartement était loué pour les vacanciers.Nous.Mon père, ma mère, ma grand-mère et moi.Je me vois jouant dans ce parc, ma grand-mère faisant la cuisine, mon père et ma mère se faisant bronzer.Mon mari est resté en retrait .Je l'en remercie je suis avec mes souvenirs .Je respire à fond je suis bien j'ai 10 ans.J'ai envie de remonter le temps, j'en envie comme dans la chanson :"refaire un tour du coté de chez swan ".Je suis si émue, si troublée.Je me cache pour enlever une larme qui coule sur mon visage.Le fantôme de la petite fille qui rit aux éclats et joue dans le bois. C'est moi.

Nous n'avons pas le temps d'aller à la plage pour chercher une autre époque .
Il est temps de rentrer au camping où nos enfants nous attendent. 
Je vais leur raconter ma joie, mon émotion .Comprendrons t'ils? Oui dans 40 ans.



voilà pour moi, à plus.(si tu choisis mon histoire merci de me dire ta note)