Analyse de texte

Bonjour a tous, j'ai un travail a faire en francais pour demain, mais je n'y arrive malheureusement pas...

Voici le texte : Montesquieu, lettres persanes, lettre XLVI. Usbek à Rhédi.

Un homme faisait tous les jours à Dieu cette prière: Seigneur, je n'entends rien dans les disputes que l'on fait sans cesse à votre sujet; je voudrais vous servir selon votre volonté; mais chaque homme que je consulte veut que je vous serve à la sienne. Lorsque je veux vous faire ma prière, je ne sais en quelle langue je dois vous parler. Je ne sais non plus en quelle posture je dois me mettre: l'un dit que je dois vous prier debout; l'autre veut que je sois assis; l'autre exige que mon corps porte sur mes genoux. Ce n'est pas tout: il y en a qui prétendent que je dois me laver tous les matins avec de l'eau froide; d'autres soutiennent que vous me regarderez avec horreur, si je ne me fais pas couper un petit morceau de chair. Il m'arriva l'autre jour de manger un lapin dans un caravansérail: trois hommes qui étaient auprès de là me firent trembler; ils me soutinrent tous trois que je vous avais grièvement offensé: l'un (un juif), parce que cet animal était immonde; l'autre (un Turc), parce qu'il était étouffé; l'autre enfin (un Arménien), parce qu'il n'était pas un poisson. Un brachmane qui passait par là, et que je pris pour juge, me dit: Ils ont tort, car apparemment vous n'avez pas tué vous-même cet animal. Si fait, lui dis-je. Ah! vous avez commis une action abominable, et que Dieu ne vous pardonnera jamais, me dit-il d'une voix sévère: que savez-vous si l'âme de votre père n'était pas passée dans cette bête? Toutes ces choses, Seigneur, me jettent dans un embarras inconcevable: je ne puis remuer la tête que je ne sois menacé de vous offenser; cependant je voudrais vous plaire, et employer à cela ma vie que je tiens de vous. Je ne sais si je me trompe; mais je crois que le meilleur moyen pour y parvenir est de vivre en bon citoyen dans la société où vous m'avez fait naître, et en bon père dans la famille que vous m'avez donnée.

Questions :

1) pourquoi l'auteur fictif de la lettre, Ubsbek, imagine t il lhistoire de cette prire ? où veut il en venir ?

2) Quels sont les differents personnages qui parlent dans cet extrait ? Reperez les differentes situation de communication.

3) Parmis les propos rappoté lesquels expriment la pensée de lauteur ? quels aspects de la religion denoncent ils ? au moyen de quels arguments ?

Voila, si quelqu'un pourrai m'aider..

1

Réponses

2012-12-12T18:09:54+01:00

salut ! j'espère que ce que je te dis seras bon :

1) l'auteur veut en venir que chacun à sa propre manière de prier qu'il existe beaucoup de religion. (je ne sais pas pour le reste de la question)

 

2) les différents personnages qui parlent sont: le narrateur, il y a un juif,un turc, un arménien et un brachmane (tu ne te seras pas trompé dna s ce mot ?) le narrateur utilise le discourt direct, le discourt indirect et les discours indirect libre.

 

3) l'auteur dénonçe le jugement que certain étant d'une religion, juge une autre religion.