Comment ecrire un recit a chute j'ai une redaction demain vous avez un exemple a me donner urgent !! UNE HISTOIRE A CHUTES

1
Tu invente un récit et dans le récit il doit y avoir une chute. Une chute c'est quelque chose qui se passe d'un coup comme un accident ou quoi.
Ok merci

Réponses

2014-10-09T16:48:23+02:00
Comme chute tu pourrais dire

Alors tu peux raconter l'histoire d'un homme assez agé qui aime beaucoup sa compagne car il a très peu d'amis,il la décrit, lui trouve un tas de qualités, et à la fin de l'histoire tu révèle qu'enfaite sa compagne est une chienne. Mais l'idée c'est que tu personnifie la chienne pour que le lecteur croit que c'est une personne au début de l'histoire,puis à la fin ce sera une chute car ils découvriront que c'est un animal
ou
« Le futur Prodige »
Comme d’habitude, Mme Jose emmena son fils à l’école à huit heures précises, ils se firent un câlin et le petit courut pour rentrer dans la cour et rejoindre les amis qu’il avait, dans cette école au fin fond des favelas. A l’heure de la récréation, à onze heure quinze, Rona et ses camarades allaient toujours jouer au foot dans un coin de la cour, mais ce jour-là, une bande de gros durs alla leur prendre leur ballon. Rona se faisait appeler « Tarzan » pour ses cheveux longs et sa grande taille, mais aussi « le lapin » pour ses dents bien avancées. La bande dit à Rona : « Si tu balances au prof, on te fera la peau! » Rona décida de ne rien dire et retourna en cours avec ses amis sans un mot. Le soir il rentra chez lui, et son père lui demanda où était passé son ballon. Il lui répondit que son ballon était coincé dans l’abre et que le concierge irait le cherhcher. Le lendemain, les gros durs attrapèrent Rona et lui dirent :  » Ce soir à dix sept heures, viens derrière le magasin de légumes et on fera un match: si tu gagnes, à toi le ballon! » Rona accepta le marché. L’heure dite arriva et ils se rassemblèrent, Rona et ses amis d’un côté, les gros durs de l’autre, pour jouer le match. La partie commença et le petit Rona, qui continuait à se faire appeler « le Tarzan à dents de lapin », durant les cinq dernière minutes, commença à dribler tous les joueurs, marqua un but et dit : « Mon nom est Ronaldinho, pas Tarzan ! »
Il repartit, tout fier, avec son ballon sous le bras.