Puis Gustave Flaubert organise, avec Maxime du Camp un long voyage en Orient qui se réalise entre 1849 et 1852. Dans son carnet de voyage, il fait le pari de « tout dire », depuis la descente éblouissante du Nil jusqu'à sa fréquentation des bordels[12]. Ce voyage qui le conduit en Égypte et à Jérusalem en passant, au retour, par Constantinople et l'Italie, nourrira ses écrits ultérieurs de ses observations, de ses expériences et de ses impressions, par exemple dans Hérodias

Réponses

2014-09-29T20:27:57+02:00
Flaubert est le contemporain de  et il occupe, comme le poète des  une position charnière dans la littérature du . À la fois contesté (pour des raisons morales) et admiré de son temps (pour sa force 

2014-09-29T20:30:03+02:00
Grèce, Syrie,Palestine, Liban, Turquie, Egypte, et quand il rentre il passe par l'Italie (Naples, Rome, Florence, Venise, Milan)