Corrigez je vous en prie. Merci beaucoup en avance !

" Mr Loisel regarda sa femme aller vers l'armoire à glace et sortir un large coffret. Il voyait bien qu'elle était émerveillée et débordait de joie. Si seulement il pouvait en faire autant, si seulement il pouvait lui offrir tous ces bijoux qu'un mari achète à sa femme. Mais, il ne pouvait pas : il n'était qu'un petit commis de ministère de l'Instruction publique et n'avait pas assez d'argent …
Il vit Mathilde prendre un bracelet et un collier en perle et se tourner vers la glace. Elle les mit et se tourna vers moi pour montrer l'ensemble. Qu'elle était resplendissante, on dirait que tous ces bijoux ont été spécialement créés pour elle. Ensuite, elle les reposa et en essaya d'autres et d'autres encore.
Tout à coup, elle perçut dans une boîte de satin noir, une splendide rivière de diamants à couper le souffle. Sous l'émerveillement, elle regarda son mari et lui fit signe de lui mettre la parure. Il s'approcha d'elle et la lui mit : elle était tellement éblouissante que Mme Forestier elle-même s'approcha de nous et la contempla. Personne ne pouvait contredire sa beauté. Après quelques minutes, Mathilde prit enfin la parole, avec une petite voix hésitante :
- " Peux-tu me prêter cela, rien que cela ?
- Mais oui, certainement. ", lui répondit a copine.
Elle sauta au cou de son amie, l'embrassa et sortit de la pièce, accompagnée de Mr Loisel. "

2
desoler jz sais pas
pas grave ... :(
Il n'y a pas de faute d'orthographe

Réponses

Meilleure réponse !
2014-09-28T20:06:01+02:00
" Mr Loisel regarda sa femme aller vers l'armoire à glace et sortir un large coffret. Il voyait bien qu'elle était émerveillée et débordait de joie. Si seulement il pouvait en faire autant, si seulement il pouvait lui offrir tous ces bijoux qu'un mari achète à sa femme. Mais il ne pouvait pas : il n'était qu'un petit commis de ministère de l'Instruction publique et n'avait pas assez d'argent … 
Il vit Mathilde prendre un bracelet et un collier en perle et se tourner vers la glace. Elle les mit et se tourna vers moi pour montrer l'ensemble. Qu'est ce qu'elle était resplendissante, on aurait dit que tous ces bijoux avaient été spécialement créés pour elle. Ensuite, elle les reposa et en essaya d'autres et d'autres encore. 
Tout à coup, elle aperçut, dans une boîte de satin noir, une splendide rivière de diamants à couper le souffle. Sous l'émerveillement, elle regarda son mari et lui fit signe de lui mettre la parure. Il s'approcha d'elle et la lui mit : elle était tellement éblouissante que Mme Forestier elle-même s'approcha de nous et la contempla. Personne ne pouvait contredire sa beauté. Après quelques minutes, Mathilde prit enfin la parole, avec une petite voix hésitante : 
- " Peux-tu me prêter cela, rien que cela ?
- Mais oui, certainement. ", lui répondit son amie.
Elle sauta au cou de son amie, l'embrassa et sortit de la pièce, accompagnée de Mr Loisel. "

il y a assez peu de fautes, j'ai fait quelques corrections, c'est bien cela que tu demandais?
2014-09-28T20:22:28+02:00
 Mr Loisel regarda sa femme aller vers l'armoire à glace et sortir un large coffret.
Il  la voyait s' émerveiller et débordante de joie. Si seulement il pouvait les le lui offrir.
Mais, ses moyens ne le lui permettait pas.  Il n'était qu'un petit commis du ministère de l'Instruction et n'avait pas assez d'argent.

Il observait Mathilde prendre un bracelet et un collier en perle puis les porter en se regardant dans la glace. Puis elle se tourna vers lui pour lui montrer l'ensemble. Qu'est-ce qu'elle était resplendissante  ! On dirait que tous ces bijoux ont été spécialement créés pour elle.
Ensuite, elle les reposa et en essaya d'autres et d'autres encore... 

Tout à coup, son attention fût attirée par une splendide rivière de diamants à couper le souffle présentée dans une boîte de satin noir  . Emerveillée devant tant de splendeur,  elle regarda son mari et lui fit signe de lui mettre la parure. Ce qu'il fît. aussitôt.
Elle était tellement éblouissante que Mme Forestier elle-même s'approcha d'eux pour la contempler. Tous étaient subjugués par sa beauté.
Après quelques minutes, Mathilde prit enfin la parole, avec une petite voix hésitante : 

- "Peux-tu me prêter cela, rien que cela" ?
- "Mais oui, certainemen. ", lui répondit son amie.
Heureuse, elle sauta au cou de celle-ci, l'embrassa et sortit de la pièce, accompagnée de Mr Loisel. "