Réponses

2014-08-16T19:35:29+02:00
Un archéologue va à Ille avec un guide antiquaire, qui tombe par hasard sur la statue de Vénus. Monsieur de Peyrehorade essaie chaque jour de déraciner la statue avant que l'archéologue n'arrive. Un jour il réussit mais la fait tomber sur le pied de Jean Coll. Malgré sa grande beauté, celle-ci fait parler d'elle car elle a quand même endommagé la jambe de ce monsieur, peut-être est-elle dangereuse. Par la suite, l'archéologue et narrateur se rend chez les Peyrehorade et rencontre les époux et leur fils Alphonse Il est d'ailleurs invité au mariage du fils avec une jeune fille riche. M. de Peyrehorade s'empresse de montrer au narrateur la statue de Vénus à laquelle qu'il vénère tant. Lorsqu'il se couche, le narrateur aperçoit de sa chambre la Vénus et voit deux jeunes du village lui lancer un caillou qui rebondit sur le visage de l'un d'eux Le lendemain, Monsieur de Peyrehorade part comme convenu voir cette fameuse statue, Le surlendemain, en jouant au jeu de paume, Monsieur Alphonse pose l'alliance de sa future au doigt de Vénus, et c'est au moment de la cérémonie qu'il se rend compte qu'il a oublié de la récupérer. Lorsqu'il veut la récupérer, la statue a plié son doigt, on ne peut donc plus la lui retirer. Dans la nuit, le marié meurt accidentellement, on retrouve la fameuse bague au sol et la statue a pris un air effrayant.
2014-08-16T19:36:29+02:00
Dans le sud de la France (Rousillon), un beau jour, le narrateur apprend que M. de Pereyhorade (propriétaire d’une statue de bronze : La Vénus) veut marier son fils M. Alphonse. Un autre jour, le narrateur aperçoit deux jeunes lancer une pierre sur la Vénus mais, on ne sait pas si la statue rejette la pierre ou si c’est la pierre elle même qui rebondit. Avant le mariage, M.Alphonse, fils de M. de Peyrehorade choisit la bague pour sa future femme et, étant entrain de jouer au jeu de paume,la dépose sur le doigt de la Vénus qui, juste avant le mariage ne la lui rend pas. Alors, M.Alphonse décide d’offrir un anneau simple à Mlle de Puigarrig. Le soir des noces, le narrateur entend des bruits dans les escaliers... M. Alphonse est retrouvé assassiné dans sa chambre. Après l’enterrement de M. Alphonse, son père, M. de Peyrehorade meurt à son tour. Son épouse décide donc de faire fondre la statue en cloche pour finalement la mettre dans une église. Malgré tous ces événements, on ne sait toujours pas qui est l’assassin de M. Alphonse... Bien qu'on imagine bien que ce pu être la vénus mise en colère que M. Alphonse ne l'eut pas épousé (car en effet elle croyait que c'est ce qu'il voulait puisqu'il lui avait mis la bague autour du doigt).