Bonjour, pourriez-vous m"aider à faire ce sujet du brevet de français (2014) svp ?
Voici le texte :

Paul Je sais que tu es brave, je sais que tu sauras vivre sans moi. Il faut que tu vives, toi.

Françoise Je ne sais pas, Paul. (À part) Toute ma vie s"engloutissait et je ne voulais pas lui montrer que j"avais mal, que la douleur qui me serrait devenait insupportable.

Paul Si, je sais que tu es brave. Françoise, nous avons lutté de tout notre cœur. Je tombe avant de toucher au but, mais toi tu verras la victoire.

Françoise (À part) Et moi je pensais : que m"importe la victoire sans toi. (À Paul) Ô Paul, nous n"avions jamais pensé que la victoire ce serait cela.

Paul Si Françoise. Souviens-toi. Nous le disions.

Françoise Ô Paul. Dire et savoir, quelle différence !

Paul Nous gagnons. Les nôtres se lèvent de tous côtés. Georges a réussi à avoir des nouvelles du dehors. Ils reculent partout.

Françoise (À part) C"était faux. Les prisons sont toujours pleines de fausses bonnes nouvelles. En mai 1942, vous savez où étaient les armées hitlériennes. Elles avançaient partout, elles atteignaient presque la Volga.

Paul C"est pourquoi ils se hâtent d"abattre ceux qu"ils tiennent. Mais ils ne nous auront pas tous. Des milliers se lèvent qui nous remplaceront et nous vengeront.

Françoise Hélas Paul. Toi...

Paul Nous nous battons pour la liberté. Que tous les combattants ne soient pas au défilé, chacun le sait avant de s"engager et aucun ne voudrait déserter parce qu"il risque de tomber avant la fin. Ce qui serait horrible, ce serait de mourir pour rien, de mourir sans avoir rien fait de sa vie. Nous avions choisi, toi et moi.

Françoise Je n"avais pas choisi de te perdre, jamais. J"avais toujours pensé que nous tomberions ensemble, si nous tombions.

Paul Chérie ! Tous les combattants ne sont pas frappés au même moment. Heureusement. Où serait la victoire si tous succombaient. Tu vivras, toi. Oh ! que j"en suis heureux.

Françoise Paul.

Paul Chérie, sois forte comme tu l"as toujours été.

Françoise Je le suis, Paul. Je le serai (Silence. Elle lui caresse les cheveux.)

Charlotte DELBO, Une scène jouée dans la mémoire, 2001 (édition posthume).


QUESTIONS :

1. «Nous avions choisi, toi et moi» (ligne 21 ). De quel choix Paul parle-t-il ?

2. Françoise partage-t-elle ce choix ? Justifiez votre réponse en vous appuyant sur le texte.

3. Comment l"opposition entre les deux personnages apparaît-elle dans leurs répliques ? Vous justifierez votre réponse en vous appuyant précisément sur le texte.

4. Quels sont les arguments de Paul pour convaincre Françoise que leur combat en vaut la peine ?

5. «J"avais toujours pensé que nous tomberions ensemble» (lignes 22-23)

a) Quel sens donnez-vous ici au verbe tomber?

b) Identifiez le temps de ce verbe et justifiez son emploi.

6. Selon vous, à qui Françoise s"adresse-t-elle dans les apartés ?

7. Une scène jouée dans la mémoire : comment comprenez-vous ce titre à la lumière du texte ?

8. Si vous étiez metteur en scène, quels éléments de décor (lieu, éclairages, sons...) choisiriez-vous ? Développez votre réponse en justifiant vos propositions.








1

Réponses

2014-08-01T20:05:51+02:00
1)de se battre pour la liberté
2)Non, c'est plus le choix de Paul
3) Par les apartés
4) Leur combat envaut la peine car il touche à sa fin, et selon lui la victoire est proche "les notres se lèvent de tous côtés"
Ils se battent pour être libres et sont prêts à mourir pour cela "nous nous battons pour la liberté et abandonner ce serait de mourir pour rien.
5)a) Mourir pour la France
b) conditionnel présent, une hypothèse
6) à elle-même
7)Elle a vécu la guerre et a été faite prisonnière en même temps que son mari, la pièce est un retour en arrière (flash back)
8) un décor de prison, des barreaux,des murs gris, une lumière sombre.