Après la bataille
Mon père, ce héros au sourire si doux,
Suivi d’un seul housard qu’il aimait entre tous
Pour sa grande bravoure et pour sa haute taille,
Parcourait à cheval, le soir d’une bataille,
Le champ couvert de morts sur qui tombait la nuit.
Il lui sembla dans l’ombre entendre un faible bruit.
C’était un Espagnol de l’armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route,
Râlant, brisé, livide, et mort plus qu’à moitié.
Et qui disait: ” A boire! à boire par pitié ! ”
Mon père, ému, tendit à son housard fidèle
Une gourde de rhum qui pendait à sa selle,
Et dit: “Tiens, donne à boire à ce pauvre blessé. ”
Tout à coup, au moment où le housard baissé
Se penchait vers lui, l’homme, une espèce de maure,
Saisit un pistolet qu’il étreignait encore,
Et vise au front mon père en criant: “Caramba! ”
Le coup passa si près que le chapeau tomba
Et que le cheval fit un écart en arrière.
“Donne-lui tout de même à boire”, dit mon père.
Victor Hugo

j'ai choisie ce poème pour l'histoire des arts mais je n'arrive pas à le présenter ......
pouvez vous m'aider à l'expliquer un peu par un peu ...........

1

Réponses

2014-06-10T23:35:50+02:00
Je ne suis pas spécialiste en la matière mais comme tu me demandes de l'aide je vais essayer de te donner quelques pistes...

Il me semble que la thématique pour ce poème pourrait être "Arts, état et pouvoir" quant au domaine artistique : Arts du langage ?? Je ne suis pas sûr.

Quand à la présentation...

 On peut dire que c'est un poème écrit en alexandrins (vers de 12 pieds) faisant partie du recueil "La légende des siècles" publié en 1859 (vérifie pour être sûr).

 Tu pourrais peut être dire quelques mots sur "qui est Victor Hugo ?"

Victor Hugo (1802-1885) est un écrivain français considéré comme l'un des plus importants. Il a écrit une oeuvre considérable des romans comme les misérables, des pièces de Théâtre comme Ruy Blas et une grande quantité de poèmes dont le plus connu est "demain dès l'aube..." écrit pour sa défunte fille Léopoldine.

Mais ce qu'on oublie souvent c'est que Victor Hugo était aussi un homme engagé dans la vie politique en particulier contre le régime de Néapoléon III ce qui l'obligea à s'exiler en 1852 en Belgique puis à Jersey et Guernesey avec une grande partie de sa famille. Cet exil dura près de vingt ans. Durant cette période son oeuvre s'enrichit notamment des châtiments publiés en 183 et interdits en France, les contemplations en 1856, la légende des siècles en 1859, les misérables en 1862.

D'ailleurs c'est lors de cet exil dans les îles anglo-normandes que Victor écrivit le poème "Après la bataille" en hommage à son père puisque tout le récit s'organise autour de lui. Même si Victor Hugo dit que son père est un "héros" on constate que les expressions utilisées pour le décrire ressemblent davantage à un témoignage d'amour d'un fils pour son père : "sourire si doux" "mon père, ému" . Il en ressort également un sentiment d'admiration lorsqu'il décrit que son père demande à son hussard de donner à boire au soldat ennemi blessé alors que celui-ci lui a tiré dessus. Ce geste exceptionnel de générosité qui fait que pour Victor Hugo son père est un héros.

Le contexte du poème se situe vraisemblablement lors des guerres napoléoniennes en Espagne entre 1808 et 1814 car c'est là que Léopold Hugo (père de Victor) combattit sous Napoléon 1er.

Ce poème est une évocation de la guerre, et les mots qui le compose appartiennent au champ lexical de la guerre : bataille, morts, champ de bataille, armée, pistolet, housard (qui doit être un hussard, nom de soldats sous Napoléon 1er qui portaient un plumet rouge sur leur casque).

En conclusion tu pourrais rapprocher ce poème de la poésie épique comme l'Iliade et l'Odyssée que tu as dû étudier en 6ème et qui raconte les aventures de héros grecs comme les exploits d' Achille ou bien d'Ulysse... Ou bien la poésie épique de la poésie chevaleresque au moyen âge comme la légende chevaleresque de Tristan et Iseult... C'est toi qui voit ce qui t'inspire le plus !