Bonjours !!! Svp Aidez Moi C'est Pour Demain C'est Un Fabliau ! J'Au Aucune Idee .
Je Doit Faire Un Fabliau Au Moin 25 ligne .
J'Ai Le Choix Entre C'est Phase .
- 1 Graisser La patte A Quelqu'un .
-2 Remuer ciel et terre .
- 3 Mettre les pieds dans le plat .
- 4 S'en Laver les main .
- 5 Mettre la main a la pate .
-6 Boire du petit lait .
-7 Mettre la puce a l'oreille.
- 8 Monter sur c'est grands chevaux .
-9 Tater le terrain .
- 10 Passer un savon a quelqu'un .
- 12 Casser du sucre sur le dos de quelqu'un .
-13 Jeter le manche pres la congnée .
-14 Tourner autour du pot .
- 15 Mener quelqu'un en bateau .
-16 Mettre Son Grain De Sel .
- 17 Découvrir le pot aux roses .

Pour Les Personne Qui Savent Pas Se Que C'est Un Fabliau =
C'est Faire Un Texte Qui Fait Rire Avec Une De C'est Mot .

1
Dacord ! Alors Un Fabliau C'est Quand T'a Un Texte Drole Et Tu Doit Mettre Une Expression Du Moyene . Un Personnage naif ( paysan ou paysanne ) recoit un conseil ( l'expression au sens figuré ) qu'il interprète au sens propre ! Ce personnage sort gagnant de l'histoire .
Alors ?
parle de quelqu'un qui dit à l'autre arrête de tourner autour du pot et imagine la personne avec un pot qui tourne autour ! j'ai pas d'idées désolée
Dacord Merci Mais C'est Trop Cours Stp Aide Moi !!!
euh dis que le naïf veut sortir avec une fille qu'il en parle a son ami et il lui dit arrêté de tourner autour du pot et dis lui ce que tu ressents le naïf prends un pot et s'arrête à côté en le regardant ne comprennent pas en quoi ça changerai quelque chose a toi de lettre en forme !

Réponses

2014-05-22T00:37:03+02:00
Il s'agit d'une histoire entre un garçon et une fille dans un collège de (mettre le département choisi) qui s'est passée l'année dernière...
Thomas était au collège en classe de cinquième A quand une nouvelle élève arriva dans les premiers jours d'octobre. Elle paraissait assez intimidée seule au milieu des cris et des groupes mais très jolie avec ses longs cheveux bruns qui flottaient derrière elle. Thomas voulu se jeter à l'eau en s'avançant d'un pas mal assuré vers cette beauté fatale pour tâter le terrain et savoir quelle classe elle allait rejoindre...
C'est alors que le grand Lamory, un cancre notoire et caïd de la cour de récréation, se précipita et bouscula Thomas qui finit par s'aplatir comme une crêpe en plein milieu de la cour, couvert de honte. Lamory fit le grand jeu du chevalier servant et demanda à la nouvelle son prénom. Elle s'appelait Hermine et était en cinquième. Tandis que Thomas se relevait, péniblement il s'aperçut qu'il saignait du nez. Il chercha dans toutes ses poches mais ne trouva pas le mouchoir en papier tant espéré pour éponger le sang qui coulait, machinalement il s'essuya d'un revers de main en récupérant son cartable. Hermine s'approcha de lui pour lui tendre un mouchoir en souriant et Thomas devint rouge comme une pivoine tandis que Lamory montait sur ses grands chevaux en prenant au collet cet empêcheur de tourner en rond qu'il envoya valser dans le mur du couloir. Lamory s'éloigna en s'esclaffant aux côtés d'Hermine. Thomas se précipita aux lavabos et se dit qu'il devait prendre le taureau par les cornes afin de trouver coûte que coûte le courage de parler à Hermine... C'est alors que la cloche sonna et qu'il lui fallut entrer en cours.
A la cantine, Thomas avait la tête de les mains, il était complètement perdu dans ses pensées lorsque vint s'asseoir à sa table... Hermine. De sa voix douce, elle lui demanda si son nez allait mieux et finit par lui conseiller de se renfdre à l'infirmerie pour vérifier s'il n'y avait rien de cassé. Entre deux bouchées elle montra que ma manche était tachée se sang séché. Décidément Hermine avait l'oeil ! Ah si Lamory voyait Thomas attablé avec elle, en train de discuter, il serait furieux !
Thomas choisit de ne pas tourner autour du pot et se lança pour demander si Hermine serait d'accord pour être son amie, sortir avec lui, aller se promener ensemble. Elle accepta d'un large sourire et lui toucha la main en signe d'amitié. Thomas frémit de plaisir et se retint juste à temps pour ne pas sauter au cou de sa chère, très chère nouvelle amie.
Il ne suffit pas de savoir mener les gens en bateau, d'être le plus grand et le plus costaud du collège, d'écraser les autres de sa supériorité pour se faire apprécier ! En étant simplement soi même avec ses défauts et ses faiblesses on se fait aussi des amis...