Réponses

2014-05-18T18:47:05+02:00
1) Les deux donnés signifient qu'en 2009 le taux de variation annuel de l'emploi total etait de -1%, le nombre d'emplois a baissé.
La seconde donné signifie qu'en 2009 le pib a également baissé par rapport a l'année précédente pour arriver a un taux de variation annuel d'environ -2.6%.

2) Durant les 30 glorieuse, 1945-1975, la croissance éco moyenne est d'environ 5.3%,
depuis on observe une croissance moyenne d'environ 2%, soit 3.3 points de pourcentages en moins.

3) On remarque des mouvements cycliques dans les variations du pib et de l'emploi, on peut deceler des cycles plus ou moins long comme des cycles de kondratief ou juglar.


4) on remarque une grande correlation entre variation du pib et variation de l'emploi total.
De fait, le pib mesure la croissance économique d'un pays, on peut donc deduire une forte correlation entre les variations de la croissance et le volume d'emploi, dans la mesure ou la demande effective détermine souvent le volume d'emploi total. Aussi, une période de croissance favorisera l'embauche car les entreprises anticiperont une demande plus forte, la réciproque étant vrai aussi.


DOC 3


1) La fonction de redistribution de R.Musgrae est ici decrite. De fait, l'état peut agir sur ses depenses, les depenses publiques, pour influer sur la redustribution des biens a ceux qu'il juge comme "démunie". De plus est ici évoqué la naissance de l'état providence.

2) L'approche keynésienne constitue une rupture avec la theorie neoclassique dans le sens ou elle lui est radicalement opposé. La ou les néoclassique juge le marché autonome et assurent qu'il faut "laisser faire, laisser passer" (adam smith), l'approche keynesienne prone le role de l'état providence et la prise en charge de beaucoup de taches par l'état. Keynes substitue les action de l'état a l'éffet des "stabilisateur automatiques" dont les néoclassiques prone la "toute puissance"

3) La situation actuelle n'a pas réelement changé depuis keynes. De fait, meme apres la crise des subprimes de 2008, l'état francais applique des politiques de relances a répétition. La ou les allemands restreignent leurs depenses et augmentent leurs recettes, les francais pratiquent la relance en faisant confiance au multiplicateur keynesien et ne cessent d'augmenter les redistribution dans un but de soutien de la demande.


DOC 4

1) Dans le tableau on remarque l'abscence de 2 des apu, tout d'abord, l'organisme de sécurité sociale, et enfin les collectivités territoriales.

2) le poid des 4 premieres missions representent 169.8 milliards dans le budget de l'état, soit 169.8/286.7
Le poid total de ces 4 missions dans le budget de l'état est donc d'environ 59.2 %