SALUT HELP PLEASE devoir pour demain :)

Faire un résumé fantastique minimum 12 lignes avec ses manifestations bizarres: une porte qui s'est ouverte seule-L'attaque d'abeilles-l'horloge dont les aiguilles tournent trop vite-une voix semble l'appeler- Matériel défectueux genre le téléphone sonne sans raison, les lumières qui s'éteignent et de l'eau qui n'arrete pas de couler alors que le robinet est fermé. L'action se passe dans un laboratoire de chimie et le personnage principale est un fille qui subit tout ces action

1
J’avais trouvé un extincteur et après l’avoir vidé de sa mousse sur les jouets je le lançai et il passa à travers la fenêtre, je courus et dans un saut la franchis à mon tour et me retrouvai dans le jardin.
Soudain je vis Jason et Monica passer à leur tour par la fenêtre, après le saut de cette dernière, il y eut une explosion et la maison s’enflamma.
Nous nous enfuîmes en courant et nous nous arrêtâmes devant chez moi. Alors seulement nous réalisâmes à quoi nous avions échappé : mon frère, Rachel, Brian et Nathalie étaient morts. Lorsque je rentrai chez moi et que j’annonçai la triste nouvelle à mes parents, ils ne réagirent pas comme prévu : ils me demandèrent qui était Brendon.
J’essayai de leur expliquer mais ils crurent que je délirais et m’envoyèrent dans ma chambre. Alors que je montais les escaliers je vis une photo de famille et je n’ en crus pas mes yeux : Brendon avait disparu de la photo.
C'est Magnifique merci t'es adorable :)
de rien! :)

Réponses

2014-05-13T23:09:06+02:00
J’ai ressenti la peur l’hiver dernier par une nuit de décembre, alors que je venais d’avoir dix-sept ans. Je venais d’arriver au point de rendez-vous que l’on s’était fixé avec les autres.
Nous étions sept au total, moi, Michael, plus mon petit frère Brendon, Monica et Jason, deux faux jumeau, Brian un ami et enfin Nathalie et Rachel. Nous avions prévu pour l’anniversaire de Brian de passer la nuit dans une ancienne maison abandonnée.
Nous avions choisi l’endroit car Brian avait toujours aimé les histoires qui font peur. Moi, Rachel et Jason nous n’aimions pas trop avoir peur mais nous décidâmes de nous forcer afin de lui faire plaisir.
Après nous être retrouvés, nous pénétrâmes dans la maison. J’avais toujours eu de l’appréhension pour les lieux abandonnés, mais quand j’entrai à mon tour, je me sentis frissonner des pieds à la tête. Mon frère le remarqua et se moqua de moi en disant que si j’avais trop peur je ferais mieux de rentrer avant la nuit. Je l’ignorai et nous continuâmes notre route jusqu’à dans une grande salle qui semblait être le centre de la maison. La première chose qui me frappa, c’était les jouets, il y en avait partout, sur les bords de la pièce, sur des étagères accrochées au mur, vraiment partout.
Je le fis remarquer au reste du groupe et Jason me répondit que l’ancien propriétaire était sans doute un collectionneur de jouets. Il y en avait de toutes les sortes, des robots, des ours en peluches, des marionnettes, mais celles qui me mettaient le plus mal à l’aise, c’était les poupées car j’avais l’impression qu’elles me suivaient du regard. Je me rassurai en me disant qu’elles n’étaient pas vivantes, néanmoins dans cette grande salle poussiéreuse, pleine de jouets et de toiles d’araignées, je me sentais vraiment mal.
Plus tard dans la soirée, alors que la nuit était tombée et que nous étions en train de manger le gâteau que nous avions apporté, la lumière s’éteignit et après un court instant d’étonnement, nous allumâmes nos briquets. Mais comme cela ne durerait pas longtemps, nous décidâmes de chercher le tableau électrique pour rétablir le courant.
Alors que nous nous mettions en marche, la lumière se ralluma brusquement et nous nous aperçûmes que Rachel avait disparu.
Nous la cherchâmes longtemps des yeux puis nous décidâmes de retourner sur nos pas, alors que nous étions revenus dans la pièce principale je remarquais que beaucoup de jouets avaient disparu. Je ne le fis pas remarquer aux autres pour ne pas passer pour un froussard. Malgré tous nos efforts pour la chercher nous ne la revîmes pas et nous commencions à penser qu’elle était sortie de peur de rester dans le noir, quand soudain un cri strident retentit.