J'ai un commentaire litteraire a faire de Victor Hugo, j'ai besoin d'aide svp, au moins pour les axes : Ce poème est une reponse au plébiscite organisé par Loui-Napoléon Bonaparte pour faire confirmer par les éléteurs le rétablisssement de l'Empire, et donc la validation du coup d'état. La consultation donna huit millions de voix en faveur du nouveau régime. Hugo s'en prend ici à cette majorité qui conforte le pouvoir de Napoléon III. Les vers qui suivent constituent la conclusion du poème.
Niais, pour qui cet homme est un sauveur ; vous tous

Qui vous ébahissez, bestiaux de Panurge,

Aux miracles que fait Cartouche thaumaturge ;

Noircisseurs de papier timbré, planteurs de choux,

Est-ce que vous croyez que la France, c'est vous,

Que vous êtes le peuple, et que jamais vous eûtes

Le droit de nous donner un maître, ô tas de brutes ?

Ce droit, sachez-le bien, chiens du berger Maupas,

Et la France et le peuple eux-mêmes ne l'ont pas.

L'altière Vérité jamais ne tombe en cendre.

La Liberté n'est pas une guenille à vendre,

Jetée au tas, pendue au clou chez un fripier.

Quand un peuple se laisse au piège estropier,

Le droit sacré, toujours à soi-même fidèle,

Dans chaque citoyen trouve une citadelle ;

On s'illustre en bravant un lâche conquérant,

Et le moindre du peuple en devient le plus grand.

Donc, trouvez du bonheur, ô plates créatures,

A vivre dans la fange et dans les pourritures,

Adorez ce fumier sous ce dais de brocart,

L'honnête homme recule et s'accoude à l'écart.

Dans la chute d'autrui je ne veux pas descendre.

L'honneur n'abdique point. Nul n'a droit de me prendre

Ma liberté, mon bien, mon ciel bleu, mon amour.

Tout l'univers aveugle est sans droit sur le jour.

Fût-on cent millions d'esclaves, je suis libre.

Ainsi parle Caton. Sur la Seine ou le Tibre,

Personne n'est tombé tant qu'un seul est debout.

Le vieux sang des aïeux qui s'indigne et qui bout,

La vertu, la fierté, la justice, l'histoire,

Toute une nation avec toute sa gloire

Vit dans le dernier front qui ne veut pas plier.

Pour soutenir le temple il suffit d'un pilier ;

Un français, c'est la France ; un romain contient Rome,

Et ce qui brise un peuple avorte aux pieds d'un homme.

1

Réponses

2014-05-08T15:03:33+02:00
Tu dois vraiment t'y faire avec la méthode pour faire commentaire dissertation corpus parce tu vas en faire plein plein plein, j'en bave encore en BTS... Le pire c'est lorsque tu es en seconde et en terminal, en terminal tu dois en faire en anglais, en LV2 en histoire... dans toutes les matières, je ne suis pas en L, je suis en STI et pourtant...

La méthode est simple
Introduction: tu parles de quelques définitions pour expliquer l'acte de Phedre, tu dis qui il est et ce qu'il fait dans la vie, etc... tu mets quelques dates importante, ensuite tu fais une problématique, c'est une question sur laquelle tu feras des analyses  après ton introduction, et tu répondras à cette problématique en dernier lorsque tu rédigeras ta conclusion (je te conseil de rédiger ta problématique et ta conclusion sur un brouillon avant de commencer ton commentaire). à la fin de ton introduction tu annonces ce que tu vas faire, annonce du plan,

Syntaxe tu dois diviser ton analyse en plusieurs partie, tu peux faire un argument en premiere partie et un contre argument en deuxieme partie par exemple, (deux ou trois partie)
I
II
III
etc..

Conclusion ensuite tu rédiges recopie la conclusion que t'as déjà écrite sur le brouillon et tu donnes ton avis personnel


PS: ATTENTION à ne pas faire de paraphrase sinon tu auras une mauvaise note (la paraphrase c'est quand tu redis une chose que tu a déja écrite mais d'une façon différente)
Attention de ne pas faire de hors sujet etc...