Bonjour,

Je ne comprends pas les 3 premiers vers du poème "La bicyclette" de Jacque Réda.

Quelqu'un pourrais m'expliquer cela ? Merci à tous.

1
met un e photo du poeme si tu veux de l'aide stp
Passant dans la rue un dimanche à six heures, soudain,
Au bout d'un corridor fermé de vitres en losange,
On voit un torrent de soleil qui roule entre des branches
(Voilà, c'est seulement ses 3 vers qu'il faut étudier)
ces trois phrase parle du vélo, "passant dans la rue un dimanche a six heure" veux dire que le vélo circule librement quand il veut comme un âme errante . "au bout d'un corridor fermé de vitres, en losange" explique que le vélo n'as pas de conducteur n'y de logement. "on vois un torrent de soleil qui roule entre des branches" veut dire que le vélo ne sarrette pas même si les choses le dérange sur son chemin.
Je ne pense pas que sa soit sa.. :/
Merci quand même! :)

Réponses

2014-05-08T12:15:41+02:00
Passant dans la rue un dimanche à six heures, soudain, 
Au bout d’un corridor fermé de vitres en losange, 
On voit un torrent de soleil qui roule entre des branches 

voici les 3 premiers vers, et ce que j'en pense.



L'auteur du poème est dans la rue, il regarde autour de lui et voit 
 une maison  qui a un couloir  formé de vitres qui sont en forme de losange. ( comme on peut voir l'intérieur quand on passe devant une véranda, mais ici ce n'est pas une véranda mais un couloir). A travers ces vitres,  d'immenses rayons du  soleil  se reflètent  , mais pour aller jusqu'aux vitres et s'y refléter ils passent  avant à travers les branches d'un arbre qui doit se trouver dans le jardin où se trouve cette maison au couloir vitré.J'espère avoir été assez claire.

voilà pour moi, à plus.






Je ne comprends pas tellement cela comme ceci mais merci quand même de votre gentillesse et de votre patience.