Réponses

2014-05-08T07:12:29+02:00
C'était un vendredi, la semaine avait été difficile à tous points de vue, et je n'avais qu'une idée, rentrer, prendre une douche , manger et me mettre au lit. Mais c'était sans compter sur cet homme qui m'accosta et me demanda de l'accompagner à la banque juste pour lui dire où il fallait mettre sa signature. Pas compliqué, en vérité. Après tout, même s'il avait l'air un peu perdu, c'était sur mon chemin. Sans réfléchir plus que cela, je lui emboîtai le pas et pénétrai dans cette banque. Là, il me fit passer devant lui, et me souffla, demande deux cent cinquante. Surpris, fatigué, je répétai ce montant au guichetier. Pièce d'identité, là je me retournai vers cet individu, qui me fit signe que non. Je compris que quelque chose n'allait pas, et machinalement je sortis la mienne. Là, cette personne nota des renseignements provenant de ma carte et me remit l'argent sous forme de plusieurs billets. Devant la banque, cet homme me tendit cinq euros et se perdit dans la foule. Arrivé à la maison, je racontai cet histoire à mon père. Il se leva et exigea d'aller à la banque avec moi pour comprendre comment à l'aide d'une pièce d'identité non représentative du compte, on avait pu remettre de l'argent à quelqu'un d'autre. Furieux, il était, mais pour moi, j'avais rendu service et après tout, tout s'était bien passé. Je n'avais rien fait de mal seulement accompagné quelqu'un. Bref, rien ne changea pour mon père, je n'avais pas à faire cela. Est-ce de ma faute, si la banque ne s'est pas attardé sur l'identité de la personne. Une fois encore, j'ai rendu service, et cela devait être ma dernière bonne action avant d'aller me coucher.