Réponses

2014-05-05T22:11:05+02:00
L'expression tragédie antique est un terme de l'Histoire littéraire qui s'applique au renouveau du théâtre sérieux à la fin duxvie siècle qui préfigure la tragédie classique du xviie siècle.
Dans le cadre de la démarche humaniste, les œuvres de l'Antiquité sont valorisées et traduites : au premier rang des auteurs anciens auxquels on s'intéresse on trouve les tragiques grecs comme Eschyle ou Sophocleainsi que le latin Sénèque le Jeune. L'esthétique de l'imitation des Anciens, ou si l'on veut la revendication de réécriture chère aux poètes de la Pléiade, crée une émulation favorable à l'éclosion de nouveauxdramaturges.

D'autres facteurs s'ajoutent pour favoriser la réinvention de la tragédie antique, comme le désir de modernité et la prise de distance avec les sujets religieux hérités du Moyen Âge ou la réflexion nouvelle autour des règles d'Aristote. La fin du xvie siècle voit aussi revenir peu à peu la paix civile qu'accompagne le déclin des sujets politiques du temps des guerres de religion .

Le précurseur est Étienne Jodelle qui écrit la première tragédie en langue française et enalexandrins, avec Cléopâtre captive en 1552 ou encore Didon se sacrifiant, avant de connaître disgrâce et misère.

Robert Garnier (1544-1590) laissera lui aussi des œuvres à la manière antique : Hippolyteou Antigone (1580) et surtout Les Juives(1583), dont le sujet vient de l'Antiquité biblique mais dont l'esthétique est bien dans l'esprit d'Aristote. Il inventera également la tragédie à fin heureuse — la tragicomédie — avec Bradamante en 1582.

Dans le même courant, on trouve les méconnus Antoine de Montchrestien (1575?-1621) ou encore Alexandre Hardy (1572?-1632?) - auteur prolifique dont on peut citer quelques titres évocateurs de leur sujet antique comme Didon ou Lucrèce -, ou encore le Bisontin Jean Mairet (1604-1686). Autant de créateurs qui assurent la transition avec le jeune Pierre Corneille (1606-1684), dont la première tragédie, Médée, date de 1635. Mais aussi Jean Racine, qui est l'auteur de Phèdre et de biens d'autres tragédies antiques.

Les grandes œuvres du xviie siècle ne sont pas nées de rien... et l'expression « tragédie antique », si elle est maladroite et prête à confusion, rend quand même compte de cet esprit précurseur qui a animé un moment de la littérature française.