Bonjour extrême urgence rien capitoche. merci d'avance
Voir pièce jointe et encore merci d'avance.

1
Écoute, tu dois lire le texte mais c'est normal que tu comprends rien car c'est du vieux français .. Donc je te conseille de relire la phrase que tu n'as pas compris bref après t'as des questions en bas sur le texte et tu dois y répondre correctement :D
ouai mais c'est les questions que je ne comprend pas
Pourquoi tu m'as choisi moi ??
parce que j'ai vu que t'avais répondu à beaucoup de devoir de français
A ok merci !!!!

Réponses

Meilleure réponse !
2014-05-03T16:57:01+02:00


1/ le lecteur a accès aux sentiments et aux pensées de Javert. Il connaît son doute, son agitation intérieure : "jean valjean le déconcertait" - " sentait que quelque chose d'horrible pénétrait dans son âme". "il s'adressait des questions"

2/ le point de vue omniscient du narrateur. Le narrateur qui sait tout. Ceci permet au lecteur d'avoir connaissance du trouble intérieur de Javert, qui ne laisse rien transparaître.

3/ le tigre légal : Javert. C'est un agent de la justice infaillible, redoutable. Il ne respecte qu'un seul principe, la loi.

C'est une métaphore : Javert est courageux, redoutable, impitoyable, persévérant, tenace, comme un tigre.

4/ "C'est bien. Livre ton sauveur. Ensuite fais apporter la cuvette de Ponce-Pilate et lave-toi les griffes".

Javert se parle intérieurement. C'est la voix de sa conscience.

5/ référence faite à la condamnation de Jésus par Ponce-Pilate, qui ne voyait pas en Jésus un criminel mais qui a ordonné  son exécution pour obéir à la foula hostile, puis il s'était lavé les mains, pour dire qu'il ne se rendait pas coupable de cette condamnation injuste.

6/ le narrateur rapporte les pensées de Javert.

7/ Il se demandait si ce forçat, ce désespéré qu'il avait poursuivi jusqu'à le persécuter et qui l'avait eu sous son pied ...

8/ champ lexical : quelques chose d'horrible - pénétrait dans son âme - l'accablait.

9/ convulsivement : adverbe formé à partir de l'adjectif féminin convulsive + ment ;

inopiné + ment, adverbe formé à partir de l'adjectif ;

10/ Javert voit ses convictions profondes s'écrouler comme un château de cartes.

Pour la première fois de sa vie de fonctionnaire au service de la loi et de la justice, Javert est sujet à un doute sur la justice, lui qui pensait que " le fonctionnaire ne peut se tromper, le magistrat n'a jamais tort".