Réponses

Meilleure réponse !
2014-04-19T14:53:25+02:00
Des éléments temporels c'est le moment, la date ou l'heure à laquelle se passe l'action et des éléments Spatiaux c'est le lieux où ca se passe
2014-04-19T15:01:34+02:00
Les connecteurs temporels situent les actions les unes par rapport aux autres et permettent d’établir la chronologie du récit. Ces connecteurs peuvent être : - des adverbes ou des locutions adverbiales (alors, d’abord, puis, ensuite, enfin, finalement, soudain...). - des conjonctions de coordination (et) ou de subordination (en même temps que, après que, avant que...) - des groupes nominaux (ou pronominaux), précédés ou non d’une préposition (la semaine suivante, après ça, après quoi, trois jours plus tôt, après ces événements, la veille, le lendemain...) Il ne faut pas confondre les connecteurs temporels avec d’autres indicateurs de temps qui sont importants pour le récit mais ne servent pas à assurer la liaison entre les phrases ou les paragraphes. C’est le cas en particulier des indicateurs de temps exprimant : - une date ou une période situant l’action dans la réalité (le 14 juillet 1789, novembre 18.., ce jour-là, aujourd’hui...). - la durée (pendant dix ans, trois jours durant...) - la fréquence (trois fois par semaine, souvent, tous les ans..)

Les connecteurs spatiaux Les connecteurs spatiaux situent les éléments les uns par rapport aux autres ; on les rencontre notamment dans les descriptions. Ces connecteurs peuvent être : - des adverbes ou des locutions adverbiales (au-dessus, en-dessous, tout près, plus haut, devant derrière...). On peut aussi retenir des adverbes qui fonctionnent ensemble ( ici on trouvait les tissus, là les robes. ) - des groupes nominaux (ou pronominaux), précédés d’une préposition (à gauche, à droite, au fond, à l’arrière, devant lui, au dessus de sa tête, sous sa main, quelques kilomètres plus loin, deux mètres plus bas...) Il ne faut pas confondre les connecteurs spatiaux avec d’autres indicateurs de lieu qui situent directement les éléments dans l’espace. Il peut s’agir par exemple : - de lieux nommés directement (à Bordeaux, dans la rue Mazarine, chez mon grand-père, dans la maison de mon enfance...) - de lieux situés par rapport à l’énonciateur/au narrateur (en face de moi, dans la maison où je me trouve...)