Qui peut m'aider a analyser cela
La géanteDu temps que la Nature en sa verve puissante
Concevait chaque jour des enfants monstrueux,
J'eusse aimé vivre auprès d'une jeune géante,
Comme aux pieds d'une reine un chat voluptueux.J'eusse aimé voir son corps fleurir avec son âme
Et grandir librement dans ses terribles jeux;
Deviner si son coeur couve une sombre flamme
Aux humides brouillards qui nagent dans ses yeux;
Parcourir à loisir ses magnifiques formes;
Ramper sur le versant de ses genoux énormes,
Et parfois en été, quand les soleils malsains,
Lasse, la font s'étendre à travers la campagne,
Dormir nonchalamment à l'ombre de ses seins,
Comme un hameau paisible au pied d'une montagne.
merciiiiiiiiiiiiiiii

2

Réponses

2014-04-17T21:32:40+02:00

Cette géante n'est autre que la femme. La femme devient un paysage grandiose, faite de montagnes, d'arbres, hameau.

Le poète est fasciné devant cette reine, majestueuse et sensuelle.

Elle est de toutes les formes et de toute nature : elle est tantôt une courbe horizontale : c'est la femme étendue ; tantôt verticale et grande : c'est la montagne.

Le poète décrit cette "géante" dans sa dimension charnelle et spirtituelle. Cette femme invite à la volupté, elle reine de la beauté. Mais comme l'indique le titre du recueil "les fleurs du mal" : il faute retirer ce mal pour trouver la beauté, comme dans toute chose. La femme idéale a des proportions gigantesques.

Sur la forme  : ce poème est construit dans une forme ancienne : le sonnet. Les vers sont répartis en 4 strophes  : de 2 quatrains et 2 tercets. Les rimes ne sont pas embrassées mais croisées (ABAB).

Elle est de toutes les formes et de toute nature : elle est tantôt une courbe horizontale : c'est la femme étendue ; tantôt verticale et grande : c'est la montagne.
je en comprend pas cela
Peut-être, mais c'est bien de la femme qu'il s'agit. Il s'agit de la femme idéale, sublimée, rendue gigantesque, presque inaccessible. Mais en même temps, la femme auprès de laquelle il aspire au repos et à la volupté.
2014-04-17T22:04:41+02:00
L'auteur de ce poème décrit   la   femme en décrivant   son  corps,  ses  formes ... plus particulièrement de la  femme qui a une force de caractère mais qui t en même temps à  un coté protecteur.
Au début il décrit une femme immense qui s'étend pour se confondre avec une montagne "du temps que la nature.."
Il montre aussi que la laideur peut être une source de beauté.
Il se soumet à cette femme 'Comme aux pieds d'une reine un chat voluptueux'

Ce poème est d'un ton soutenu
il est formé de vers


Voilà j'ai fais ce que j'ai pu, je n'ai pas étudié ce poème, mais je te décris ce que j'en déduis en le lisant ;)