URGENT!!!!!!!!!!!!!!!! C'EST POUR DEMAIN!!!!!!!!!! Bonjour , pouvez vous m'aider je dois faire l'analyse de chaque couplet de la chanson "les corons" et les idées qui ont été développées : voilà les paroles
Au nord c'était les corons

La terre c'était le charbon

Le ciel c'était l'horizon

Les hommes de mineurs de fond



Nos fenêtres donnaient sur des fenêtres semblables

Et la pluie mouillait mon cartable

Mais mon père en rentrant avait les yeux si bleus

Que je croyais voir le ciel bleu

J'apprenais mes leçons la joue contre son bras

Je crois qu'il était fier de moi

Il était généreux comme ceux du pays

Et je lui dois ce que je suis



Au nord c'était les corons

La terre c'était le charbon

Le ciel c'était l'horizon

Les hommes de mineurs de fond



Et c'était mon enfance et elle était heureuse

Dans la buée des lessiveuses

Et j'avais les terrils à défaut de montagne

D'en haut je voyais la campagne

Mon père était gueule noire comme l'étaient ses parents

Ma mère avait des cheveux blancs

Ils étaient de la fosse comme on est d'un pays

Grâce à eux je sais qui je suis



Au nord c'était les corons

La terre c'était le charbon

Le ciel c'était l'horizon

Les hommes de mineurs de fond



Y a vait à la mairie le jour de la kermesse

Une photo de Jean Jaures

Et chaque verre de vin était un diamant rose

Posé sur fond de silicose

Ils parlaient de trente six et des coups de grisous

Des accidents du fond du trou

Ils aimaient leur métier comme on aime un pays



1
Je t'ai envoyé un mp peux tu repondre
oui j'y est répondu

Réponses

2014-04-16T20:25:12+02:00
Au nord c'était les coron
La terre c'était le charbon
Le ciel c'était l'horizon
Les hommes de mineurs de fond


C'est le refrain de la chanson il parle des villes minières du nord de la france les corons c'etait les habitations qui etaient prés des mines et ou logeaient tous les mineurs, La terre etait noire a cause du charbon, comme il n'ya pas de montagne et que le paysage est plat on ne voit que le ciel comme horizon à perte de vue. Les hommes travaillaient presque tous dans des mines ils etaient mineur de front.

Et c'était mon enfance et elle était heureuse
Dans la buée des lessiveuses
Et j'avais les terrils à défaut de montagne
D'en haut je voyais la campagne
Mon père était gueule noire comme l'étaient ses parents
Ma mère avait des cheveux blancs
Ils étaient de la fosse comme on est d'un pays
Grâce à eux je sais qui je suis


Les enfants grandissaient dans les corons avec leur famille, comme les machines à laver le linge n'esistait pas les femmes faisaient boullir le linge noir de charbon dans des lessiveuses ce qui faisait la buée dansles maisons. Le nord est un pays plat les seules montagnes qui existaient etaient les terils ce sont des colline artificielle construite par accumulation de résidu minier, le chanteur montaient tout en haut pour voir la campagne environante. Son pere etait gueule noire car c'est comme ça que l'on appelait les mineurs quand ils sortaient de la mine, car ils etaient noir de charbon. ëtre de la fosse comme être d'un pays c'est parce que ils ne connaissaient que le village des corons, ils restaient toujours entre eux, il y'avait une solidarité comme une grande famille et des valeurs qui font dire à l'auteur que c'est pour ça qui sait qui il est.

Y a vait à la mairie le jour de la kermesse
Une photo de Jean Jaures
Et chaque verre de vin était un diamant rose
Posé sur fond de silicose
Ils parlaient de trente six et des coups de grisous
Des accidents du fond du trou
Ils aimaient leur métier comme on aime un pays


Jean Jaures etaient un homme politique il representait un symbole pour les mineurs car il avait defendu leur cause durant les greves. Le vin etait un bienfait par rapport a la maladie des mineurs la silicose  provoquée par l'inhalation de particules de poussières de charbon. Le coup de grisou est une explosion accidentelle de gaz dans les  mines. provoquant souvent la mort de plusieurs mineurs, il yavait aussi souvent des accidents au fond de la mine. Mais malgré tout ils aimaient leur métier




merci beaucoup !!!!!!!!!!
Nos fenêtres donnaient sur des fenêtres semblables

Et la pluie mouillait mon cartable

Mais mon père en rentrant avait les yeux si bleus

Que je croyais voir le ciel bleu

J'apprenais mes leçons la joue contre son bras

Je crois qu'il était fier de moi

Il était généreux comme ceux du pays

Et je lui dois ce que je suis
ps : tu as oublier ce couplet
Nos fenetres donnaient sur des fenetres semblables car toutes les maisons etaient pareilles. LA PLUIE MOUILLAIT MON CARTABLE CAR DANS LE nord il pleut souvent Les gens du nord ont souvent les yeux bleus et le chanteur en voyant ceux de son pere pensait y voir le ciel bleu.
Son père etait fiere de lui en le voyant etudier car il devait penser qu'il trouverait un bon travail comme ça iol ne descendrait pas dans la mine. La générosité des gens du Nord est réputé