L'homme dormait, à genoux, et son buste oscillait lentement, au rythme de sa respiration. Le cric était engagé sous la roue avant droite dont la pneu était à plat. Par terre, il y avait la manivelle que l'homme, terrassé par la fatigue, avait brusquement lâchée. La nuit était claire. On apercevait, à gauche de la route, des crêtes montagneuses. Des grillons chantaient, à l'infini.

En apercevant la deux-chevaux, Michel avait, instinctivement ralenti. Cette auto, à une pareille heure..

Je dois rédigé la suite de ce debut de nouvelle svp aidez moiii c'est urgeent !!

1

Réponses

2012-11-10T15:19:46+01:00

Cette réponse est certifiée

×
Les réponses certifiées contiennent des informations fiables et sérieuses attestées par une équipe d'experts triés sur le volet. Brainly propose des millions de réponses de haute qualité, toutes soigneusement modérées par les membres les plus fiables de notre communauté, mais les réponses certifiées frôlent l'excellence.

    

Cette auto, à une pareille heure l'avait fortement intrigué. Michel s'était finalement arrêté. Il avait fait le tour de la voiture et avait aperçu l'homme allongé par terre. Il s'étaient assis juste à coté de ce mystérieux individu  et avait essayé de le réanimé en vain. Il avait donc décidé de le mettre dans sa voiture et de repartir chez lui pour mieux détaillé cet homme. Arrivé dans la roulotte qui lui servait de logement, Michel  avait fait sortir l'homme de sa voiture et l'avait posé sur un canapé. Médecin, michel sortait tout ses instruments nécessaire à la réanimation de l'homme. En voyant une espece de couteau venir en sa direction, l'homme avait sursauté d'un coup sec et était parti. Depuis ce jour, Michel n'avait plus jamais recroisé l'homme.

 

Sa t'a aidé ?