Réponses

2014-03-16T12:56:46+01:00
Nous n'irons plus jamais cueillir les champignons
Dans les fourrés touffus des sous-bois odorants
Nous n'irons plus chanter en arpentant les monts
Nous arrêtant, fourbus, tout en haut du versant.

Nous ne parlerons plus de tes anciennes guerres,
De tes espoirs naïfs d'une Fraternité
Qui captait mon oreille. Les courbes de la terre
Ne retentiront plus de nos rêves muets.

Nous n'arroserons plus notre vieil arbousier,
Ni les raies de tomates. Et l'ombre des platanes
Ne sera plus troublée sous le vent de l'été
De l'hymne Provençal que nous disions ensemble.

Lorsque tu es parti aux rives de Lumière,
La Provence a pleuré de ne pouvoir te suivre,
Et sous le temps de plomb qui nous sépare encore,
Triste condamnation, il va nous falloir vivre.

Mais de nos rires clairs, je garde au fond de moi
La Flamme qui me dit que nous nous reverrons.
Que quand frappe le fer, peut en jaillir la Foi,
Et qu'au Pays d'Amour est une autre saison.

En mémoire de toi, souvent je cueillerai
Aux sentes du passé de tendres champignons.
Je reviendrai parler à nos chères forêts
Des marches d'autrefois et d'anciennes chansons.

Je ne toublierai pas.

Et quand le jour viendra de m'envoler aussi,
Je sais que tu seras fidèle à la rencontre
Et que le doux parfum de cette heure bénie
M'ouvrira la Lumière après une vie d'ombre.

voila je c'est pas trop si c'est bien
mercii beaucoup
de rien
c'est tres beau
merci c'est un devoir a rendre