Bonjour,

Je dois rendre une rédaction. Le sujet est : " un lieu, une image ou un mot déclenche votre iimmagination. Racontez ce voyage immobile".

Je voudrais raconter un voyage à New-York.J' ai déja écrit l' introduction:

Après l' heure d' anglais venait maintenant l' heure d'histoire-géographie. Une fois dans la salle, nous sortîmes nos affaires et ouvrîmes nos classeurs.

-Prenez une nouvelle feuille, lança le professeur. Aujourd'hui, nous allons travailler sur la ville de

New-York. New-York. Les néons, les écrans géants, les enseignes lumineuses sur les façades de verres de ses grattes ciels. Ses embouteillages permanents, les célèbres taxis jaunes tous identiques et sa mythique Statue de la Liberté. Certaines personnes détestent ce genre de décor, moi j' adore. Depuis mon plus jeune âge, cette ville m'attire.


-------------------


Le problème c' est que je ne sais pas comment raconter et commencer le voyage.

1

Réponses

2014-03-20T12:41:05+01:00
Après l'heure d’anglais venait maintenant l' heure d'histoire-géographie. Une fois dans la salle, nous sortîmes nos affaires et ouvrîmes nos classeurs.
 « Prenez une nouvelle feuille, lança le professeur. Aujourd'hui, nous allons travailler sur la ville de New-York ».

Lorsqu’elle eut prononcé New-York, je m’imaginai aussitôt cette ville dans ma tête. Des images défilaient et excitèrent mon imagination. Ce fut comme des souvenirs jamais vécus mais pourtant bien réels. Les néons, les écrans géants, les enseignes lumineuses sur les façades de verres de ses grattes ciels. Ses embouteillages permanents, les célèbres taxis jaunes tous identiques et sa mythique Statue de la Liberté. Certaines personnes détestent ce genre de décor, mais moi j'adore.

Depuis mon plus jeune âge, cette ville m'attire. Je me voyais marcher sur l’avenue de Broadway et admirer tous ces Music Hall et célèbres salles de concert. Les airs célèbres de ces comédies musicales américaines qui avaient bercé mon enfance résonnaient dans ma tête à mesure que j’avançais. Le flot de lumière m’éblouissait, ce fut comme une avalanche de sensations que je croyais vivre, moi qui était pourtant assise sur ma chaise, au milieu de la classe. En fermant les yeux je me retrouvai maintenant en plain milieu de Time Square. Les écrans publicitaires sur lesquels défilaient des messages publicitaires pour des boissons gazeuses paraissaient immenses, impressionnants. Cette masse de gens qui inondait la rue n’y attachèrent aucune importance, ils paraissaient impavides ou trop occupés par leurs pensées. Perdue dans cette foule, je me sentais flotter dans les airs, comme me libérer de cette masse de gens qui m’étouffait.

Je te laisse finir la suite :)