Salut j'ai besoin d'aide svp
Les
Hommes du nitrate

J'étais
au pays du salpêtre, avec les héros anonymes,

avec
celui qui creuse une neige fertilisante et fine

sur
la dure écorce de la planète;

et
j'ai serré avec orgueil leurs mains de terre.



Et
ils m'ont dit: " Regarde,
mon
frère,
comment nous vivons,
ici
à "Humberstone", ici à "Mapocho",

à"
Ricaventura", à "Paloma",

à
"Pan de Azucar", à "Piojillo". "



Et
ils m'ont montré leurs rations

de
misère,

le
sol de terre des maisons,

le
soleil, la poussière, les vinchucas

et
la solitude sans fin.



J'ai
vu le travail du mineur

qui
laisse incrustée dans le bois,

autour
du manche de la pelle,

toute
l'empreinte de ses mains.



Du
fond exigu de la mine

tel
un utérus infernal,

j'ai
entendu une voix s'élever,

puis
j'ai vue remonter à la surface

un
être sans visage,

un
masque barbouillé
de
sueur, de sang et de poussière.



Et
ce masque m'a dit : " Où tu iras,

parle
de ces souffrances,

parle,
mon frère, de ton frère

qui
vit en bas, dans cet enfer. "



Pablo
Neruda


1)Relevez les groupes nominaux qui reprennent le titre du poème:quelle évolution remarquer vous?Expliquez ce choix d'écriture du poète.
2)Expliquez quelles sont les souffrances dénoncées par le poète.
3)Quelle figure de style repérez vous dans la cinquième strophe ? Expliquez l'image.
4)Quels sentiments le poète éprouve-t-il pour "les hommes du nitrate"? Justifiez

1

Réponses

Meilleure réponse !
2014-03-04T22:21:42+01:00
1)"les héros anonymes" "un etre sans visage" "un masque barbouillé" "ce masque" dans tous ces noms , ils n'ont pas d'identité. 2)c'est un poeme engagé qui montre la souffrance de ces hommes a faire leur travail: -"leur rations de misères" -"le sol de terre des maisons" -"les mains de terre" -"de sueur, de sang et de poussière" -"tel un utérus infernal" 3) c'est une comparaison:"Du fond exigu de la mine tel un utérus infernal" cela signifie que c'est dur d'être dans la mine :"c'est un enfer " 4)le poète ressent de la pitié et de la compassion pour ces hommes.le poete admire ces hommes > "avec les héros anonymes "