Réponses

Meilleure réponse !
2014-01-24T15:43:20+01:00
L'adoption permet une filiation même si il n'y a pas de lien direct biologique. Elle peut cependant être biologique en cas de décès du parent ou emprisonnement, etc...
L'adoptant bénéficie de l'autorité parentale, et ne peut se voir l'enlever que pour faute grave. L'adopté maintient son nom suivi d'origine et rajoute celui de l'adoptant ou seulement ce dernier si la demande en est faite. Il a les mêmes droits successoraux qu'un enfant légitime dans sa famille adoptive, et en plus il hérite également de ses parents biologiques. Mineurs et majeurs peuvent bénéficier d'une adoption simple. Si l'enfant a plus de 13 ans, il doit consentir à son adoption et à son changement de nom.
Pour adopter il faut un agrément :
L’agrément est un acte administratif  qui valide toutes les conditions requises pour l’adoption.
La loi numéro 84-422 du 6 juin 1984 instaure la procédure d’agrément, modifié par le décret numéro 98771 du 1er septembre 1998. Pour adopter en France, il faut adresser au service de l’aide sociale à l’enfance (ASE) qui dépend du Conseil Général une courte lettre mentionnant son désir d’adopter. Le candidat recevra alors du Conseil Général quelques documents, notamment sur les statistiques de l’adoption en France et à l’étranger. Il devra ensuite répondre à ce courrier pour confirmer sa volonté de poursuivre les démarches. Le candidat sera ensuite invité à une réunion d’information générale où lui seront remis un document récapitulatif et la liste des pièces qu’il devra fournir pour la constitution de son dossier. A cette réunion, seront présents un représentant de la Cellule Adoption du département, des intervenants dans les Organismes agréés pour l’Adoption, des travailleurs sociaux…

L’adoption d’un enfant français ou étranger est un chemin semé de plaisir mais aussi d’embûches et de frustrations.
Les adoptants doivent savoir que la procédure va être longue, mais qu'il faut suivre la voie légale et éviter de passer par des organismes illégaux qui leur permettront de pouvoir adopter un enfant plus rapidement mais qui n'apporteront pas toujours toutes les conditions requises à l'adoption d'un enfant dans des bonnes conditions.