1867 signe un tournant décisif dans la vie et l'oeuvre du jeune Emile Zola.Abandonnant son emploi au sein de la maison Hachette, l'écrivain publie Thérèse Raquin, son premier roman " physiologique" , à partir d'une nouvelle ( " Un mariage d'amour" ) imaginée quelques mois plus tôt. Ce "coup d'essai" est un coup de maître qui offre la notoriété à son auteur et au naturalisme.
Dès sa parution , le roman devient la cible de nombreux critiques qui le qualifient de " littérature putride " reprochant au romancier un goût malsain pour le macabre. Les premières caricatures de Zola fleurissent dans la presse tandis que Le Dictionnaire des contemporains de Vapereau s'enrichit d'un nouvel article intitulé " Thérèse Raquin ". Le projet ambitieux de Zola est en marche: ce premier roman pose les jalons d'une prose se définissant comme l'enregistrement objectif de la réalité mais habitée par une vision mythologique de la société profondément originale. Cette ambivalence nourrira, par la suite, chaque volume du cycle des Rougon-Macquart.

Je dois résumer l'essentiel de ce texte pouvez vous m'aider s'il vous plait

2

Réponses

2014-01-19T22:18:51+01:00
En 1867 Emile Zola écris son roman physiologique Thérèse Raquin tiré de la nouvelle un mariage d'amour. Il s'affirme dans le nouveau mouvement littéraire du Naturalisme.
Le roman Thérèse Raquin
habitée attire des critiques péjoratives a couse du côté macabre de l'auteur mais ce roman a le droit a sa place dans le dictionnaire des contemporains de vapereau. Ce romans a une vision objective de la réalité bien qu'habitée par une vision mythologique de la société assez originale. Cette particularité sera présente dans chaque volume du cycle des Rougon-Macquart.
2014-01-20T01:17:23+01:00
Imaginée a partir d une nouvelle intitulée" un mariage d amour" ," Terese Raquin " publié en 1876  ouvre a Emile Zola les portes de la notoriété et confirme le succès du Naturalisme 
Cependant ,dés son apparition ,ce roman psychologique fut l objet de  critiques acerbes , reprochant a l auteur" son gout malsain pour le macabre"
Ces attaques ne découragent pas pour autant le romancier qui enchaîne  avec la publication, une volume du cycle des Rougon-Macquart   avec la même objectivité a disséquer  la réalité.