Réponses

Meilleure réponse !
  • Utilisateur Brainly
2014-01-16T22:13:14+01:00
Le son est tout d'abord une sensation. Le son se forme quand cette onde produit la sensation du son dans notre cerveau. Tant qu'il s'agit de la vibration physique, il n'y a pas de son. Nous allons examiner comment se forme cette sensation. Lorsque nous percevons un son, nous nous rendons compte que nous le recevons par nos oreilles. Souvent, nous sommes capables de localiser et d'identifier la source du son. Ainsi, la perception sonore fait-elle intervenir une source de son, c'est-à-dire quelque chose qui produit le son, puis son acheminement jusqu'à l'oreille. Enfin c'est la fonctionnement du cerveau qui nous permet de le percevoir et d'en prendre conscience. Reprenons ces phénomènes point par point afin de les examiner en profondeur.
La chaîne ossiculaire comprend le marteau (1), l'enclume (2) et l'étrier (3) : elle relie le tympan à la fenêtre ovale. Le rapport des surfaces (>20/1) permet une amplification qui assure le transfert des pressions acoustiques entre le milieu aérien et le milieu liquidien de l'oreille interne. L'oreille moyenne peut ainsi être considérée comme un adaptateur d'impédance sans lequel une très grande partie de l'énergie acoustique serait perdue
4) l’oreille interne :

Ce schéma met en évidence les deux organes principaux de l’oreille interne : le vestibule (1), essentiel à l’équilibre, et la cochlée (4), ou encore limaçon, de la taille d’un petit pois, véritable centre acoustique de l’oreille. La cochlée contient un liquide et est partagée longitudinalement par la membrane basilaire.
Le son imprime des oscillations à la membrane basilaire de façon sélective : les sons les plus aigus sont captés tout à l’avant, tandis que les sons graves pénètrent jusqu’au fond du limaçon. Sur la membrane basilaire se trouvent les capteurs à proprement parler, soit environ 20 000 cellules ciliées de l'organe cortique, qui transmettent des impulsions électriques aux nerfs auditifs dès que la membrane basilaire oscille.
. Les cellules ciliées sont stimulées plus ou moins fortement en fonction du volume sonore. Les nerfs issus du vestibule et de la cochlée se rejoignent (2) à l’entrée du système nerveux central, pour transmettre l’information au cerveau. (Nous expliquerons le fonctionnement des voies nerveuses auditives lors de la partie suivante).
je pense que tu trouveras tout ce que tu as besoin la dedans